Le Small Planters Welfare Fund (SPWF) se prépare à lancer diverses activités bientôt dans le but d’améliorer le bien-être économique et social des petits planteurs et de leurs familles. Parmi : la création d’un fonds de solidarité pour ses membres et l’organisation d’un festival national de la pomme de terre pour encourager les Mauriciens à en consommer davantage. Son président, Kritanand Beeharry, a donné les détails à la presse, vendredi.
Les compagnies d’assurance ayant cessé d’assurer les petits planteurs, le SPWF a développé l’Agricultural Calamity Solidarity Scheme (ACASS) pour agir comme un fonds d’aide à ceux qui se trouveraient en difficulté après le passage des calamités naturelles telles que cyclones, sécheresse et inondations. « Ce fonds ne versera pas de compensation aux petits planteurs mais les aidera à redémarrer leur production immédiatement, minimisant ainsi la rupture de la fourniture alimentaire », déclare M. Beeharry. Ces aides seront dispensées sous forme d’intrants, de même que de programmes de réhabilitation et de la préparation des terres. Le planteur contribuera une somme de Rs 1 700 par arpent par année et l’État y injectera une somme identique au nom du planteur.
Au vu de la crise alimentaire qui a affecté le monde et qui persiste depuis 2008, le SPWF estime qu’il est risqué de continuer à dépendre des importations de riz et de farine pour l’alimentation des Mauriciens. « Il est temps d’éduquer la population sur la nécessité de consommer davantage de pomme de terre produite localement. D’où l’organisation de ce festival national soutenu par une compétition culinaire et d’autres activités », indique M. Beeharry.
Sous le plan en faveur de l’environnement, le SPWF va encourager les petits planteurs à protéger leur environnement. La première activité, intitulée « Adoptez une rivière », sera lancée bientôt et elle concernera la reforestation des bancs de la rivière Tatamaka où de nombreux planteurs cultivent des légumes. Des plantes endémiques seront plantées, des prédateurs naturels seront introduits afin de réduire la quantité de pesticides utilisée, les rivières seront nettoyées et des ruches seront offertes aux planteurs pour être gérées sur une base communautaire afin d’augmenter les activités de pollinisation dans cette région.
Le SPWF poursuit ses autres activités lancées il y a quelque temps, telle le Planters Excellence Award Scheme, dont la deuxième édition est prévue pour bientôt. Cette compétition organisée à l’échelle nationale récompense les planteurs qui auront contribué de la meilleure façon qui soit à la production et la fourniture d’une alimentation saine à la population. L’octroi des bourses d’études aux enfants des planteurs aux niveaux du primaire et secondaire se poursuit également. Le SPWF compte un total de 8 000 membres.