Les gagnants de la première édition du Planters Excellence Award Scheme (PEAS) ont reçu leur prix vendredi lors d’un gala au restaurant Imperial China à Trianon. Cette compétition nationale vise à récompenser les planteurs des différents secteurs de l’agriculture.
À l’instar du Business Excellence Award pour les entreprises, le Sports Excellence Award pour le sport, le Small Planters Welfare Fund (SPWF), avec la collaboration du ministère de l’Agro-Industrie, a lancé en août 2010 le Planters Excellence Award Scheme (PEAS). Objectif : valoriser le métier de planteurs et les encourager à moderniser leurs entreprises.
144 planteurs se sont inscrits à la première édition du PEAS ayant pour thème « Planters Care ». Le concours était divisé en plusieurs catégories : canne à sucre, légumes, fruits, fleurs, thé et tabac. 14 participants, qui répondaient aux critères de sélection (les bonnes pratiques agricoles, les pratiques de gestion saine, les idées novatrices et la vision du planteur pour son business), ont été récompensés vendredi. Les prix offerts pour chaque catégorie sont : 1er prix – participation à programme d’échange entre Maurice et Rodrigues, comprenant le billet aller-retour, l’hébergement, le transport terrestre et l’argent de poche ; 2e prix – Rs 10 000 ; 3e prix – Rs 5 000. Un souvenir shield a aussi été remis aux gagnants. 27 planteurs, classés parmi les trois premiers au niveau régional dans leur catégorie respective, ont aussi récompensés pour leur participation au concours.
Le ministre de l’Agro-Industrie a rendu hommage aux efforts déployés par les planteurs de Maurice. Satish Faugoo a aussi salué leur contribution dans la production et la fourniture d’aliments sains et dans le développement économique du pays et à la sécurité alimentaire.
M. Faugoo a exhorté les planteurs à faire preuve d’innovation afin d’assurer la pérennité de leurs entreprises. Il a aussi parlé de l’évolution du métier de planteurs au fil des générations. « Auparavant, les Mauriciens se lançaient dans l’agriculture par manque de choix. De nos jours, les gens voient en ce secteur une réelle opportunité de business. »
Le président du SPWF a pour sa part exprimé sa fierté d’appartenir à la communauté des planteurs. « C’est un vieux et noble métier. Nous sommes nés pour exercer le métier de planteur », a lancé Kritamun Beeharry. Il a aussi expliqué que grâce au fonds 6 500 planteurs ont pu faire des check-up médicaux pour détecter le taux de pesticide dans le corps, 7 000 planteurs mauriciens et rodriguais ont obtenu une assurance accident et 70 bourses ont été octroyées aux enfants des planteurs.
Le PEAS est le premier concours organisé à l’intention des petits planteurs. À travers ce concours national, les responsables du SPWF expliquent qu’ils souhaitent aussi encourager les petits planteurs à adopter de bonnes pratiques agricoles, y compris la responsabilité environnementale pour les aider à produire des aliments sains de façon durable.
Une campagne d’explication (méthodologie d’évaluation sur le terrain pour les petits pois, etc) a été menée auprès des planteurs avant des exercices d’évaluation. Ces exercices, explique-t-on, ont été faits sur une base régionale et nationale par une équipe, comprenant les principales institutions travaillant avec la communauté des planteurs.