Les produits chimiques sont néfastes pour la santé et l’environnement. Mais il est souvent difficile de les éviter dans la production de légumes ou de fruits. La méthode existe pourtant. Elle est certes plus coûteuse, avec un rendement moindre, mais la qualité des produits est meilleure. Il s’agit de l’agriculture raisonnée : aucun engrais chimique n’est utilisé. Cela se passe ainsi dans les champs de légumes d’Agribio de Bambous.
Après une semaine de pluie, c’est sous un soleil de plomb que les laboureurs de l’entreprise Agribio s’attellent à désherber manuellement les champs. Ailleurs, c’est de l’herbicide qui aurait été utilisé pour un travail plus rapide et moins éreintant. Mais dans ces champs de Bambous, il est hors de question d’employer des produits chimiques.
L’agriculture raisonnée est un système agricole où tout est contrôlé scrupuleusement : apports de compost en unité d’azote à l’hectare, contrôle des insectes par des plantes répulsives comme le basilic ou par des coccinelles, utilisation d’abeilles pour la pollinisation, contrôle de l’irrigation selon les légumes. Il s’agit de miser sur le qualitatif, souligne le maître des lieux, Nicolas Bernasconi.
Certification.
Son amour pour l’agriculture et le respect de l’environnement ont incité ce dernier à se lancer dans ce type d’agriculture, “pour ne pas faire comme les autres”. Nicolas Bernasconi a souhaité obtenir la certification bio et avoir une reconnaissance internationale pour ses produits. Pour cela, il a tout mis en oeuvre pour se conformer aux normes de l’organisme Ecocert, basé à Madagascar.
Pour obtenir cette certification, il doit impérativement suivre toutes les recommandations et apporter les corrections là ou cela s’avère nécessaire. Car sont notées toutes les étapes menant à la récolte : préparation du sol, mise en terre des semences “bio”, choix de la parcelle de terre, date et heure de la mise en terre, etc. Avec les inspections régulières et inopinées d’un représentant d’Ecocert, aucune tricherie n’est possible.
Méticuleux.
Aidé de sa femme, de ses deux neveux et d’une dizaine de laboureurs, Nicolas Bernasconi est un agriculteur qui se montre très méticuleux. Obtenir la certification bio lui tient vraiment à coeur, histoire d’oublier un autre projet agricole qui n’a pas abouti pour diverses raisons. La production de légumes – fins, en particulier – et de fruits lui convient à merveille. Il est heureux des résultats qu’il arrive à obtenir à Bambous. Parmi, des brèdes, salades mixtes, mini-carottes, mini-courgettes et aubergines, entre autres.
Agribio s’est fait une réputation dans le domaine. La ferme alimente une boutique spécialisée dans la vente de produits bio, quelques hôtels et des particuliers qui n’hésitent pas à y mettre le prix, conscients de la qualité des produits qu’ils achètent. Qui sont plus frais et se conservent plus longtemps.
À cause de leur mode de production particulier, les produits bio sont plus coûteux. Par ailleurs, une rotation doit s’effectuer pour les légumes et la terre mise au repos après une récolte, d’où la production en petites quantités d’Agribio.