Le Small Farmers Welfare Fund (SFWF) a lancé hier, à Solitude, un plan d’assurance médicale à l’intention des petits planteurs. « C’est une couverture à laquelle les petits planteurs n’ont rien à contribuer mais qui leur permettra de bénéficier d’avantages financiers », a déclaré Roopesh Bheekharry, Manager de SFWF. Le ministre de l’Agro-industrie, Satish Faugoo, également présent, a remis des sacs de fertilisants aux petits planteurs dont les plantations ont été affectées lors des récentes intempéries.
Ce plan d’assurance est calqué sur le modèle « Group personal accident cover ». Il couvre les petits planteurs membres du SFWF 24h sur 24 et comporte divers avantages : une allocation de Rs 500 par jour en cas de chômage technique jusqu’à un maximum de 15 jours ; leurs frais médicaux sont remboursés jusqu’à un maximum de Rs 2 500 ; en cas d’invalidité, ils obtiennent, selon le degré de handicap, une somme de Rs 17 500 et en cas de décès, une somme de Rs 27 500 est offerte à leur famille.
Lors de son intervention, le ministre Satish Faugoo a félicité les petits planteurs pour le travail « merveilleux et formidable » qu’ils accomplissent en dépit des calamités qui les ont frappés depuis ces derniers mois. C’est grâce à ces derniers que le pays est autosuffisant en légumes frais depuis de nombreuses années, a soutenu le ministre. « L’accent du gouvernement est mis sur la sécurité alimentaire. Nous voulons devenir autosuffisants en produits stratégiques. Nous ne pouvons tout produire à Maurice à cause des mauvaises conditions climatiques et aussi des problèmes d’espace, par exemple, mais nous pouvons améliorer notre sécurité alimentaire », a-t-il dit.
M. Faugoo a rappelé aux petits planteurs présents les nombreux plans d’aide institués par le gouvernement mais dont ils ne seraient pas au courant. Il a dit reconnaître qu’il y a un manque de communication à ce niveau. « Nous devons améliorer la communication pour que chacun d’entre vous soit au courant des mesures qui sont en votre faveur », a-t-il déclaré.
À ce stade, le ministre a débordé sur la politique pour dire à son auditoire que le Parti travailliste a été créé pour défendre les travailleurs. « Tou tan nou finn done e zame fini done. Me si don plis isi bizin koup lezot kote », leur a-t-il dit, avant de rappeler que Maurice est le seul pays au monde où autant de services essentiels sont offerts gratuitement à la population. Il a cité, entre autres, les soins de santé, l’éducation, le transport pour étudiants et aussi pour le troisième âge. M. Faugoo a également parlé de la fourniture électrique et de l’eau à 100 % et de l’octroi d’un grant pour le coulage de dalles, outre les subventions sur le gaz ménager, la farine et le riz. « Kot sorti sa kas-la ? », s’est-il interrogé, avant d’ajouter que c’est la contribution de la population à l’économie qui permet au gouvernement d’offrir ces services gratuitement. « Notre pays n’est ni riche ni à la dérive mais il fait très bien sur le plan économique malgré les difficultés dans le monde entier », a-t-il conclu.