Après Trianon, St-Pierre, Calebasses et Union Park, c’est au tour de La Marie d’accueillir le cinquième point de vente des produits importés par Island Chemicals entre autres des fertilisants, des pesticides et des herbicides. Opérationnelle depuis juin 2010, cette entreprise ne cesse de s’agrandir et de consolider sa part de marché.
Présent à l’inauguration du cinquième point de vente de Island Chemicals à La Marie hier, le ministre des Infrastructures publiques Anil Bachoo a parlé de son attachement à la terre. Aux agriculteurs, il s’est montré rassurant quant à l’intérêt que porte le gouvernement à leurs activités. « Nous avons besoin de la terre car on peut développer autant qu’on veut et construire autant de grands bâtiments qu’on peut, nous ne pourrons pas produire de nourriture synthétique pour nos populations », a déclaré le ministre, avant d’ajouter : « Sans la production agricole, nous disparaîtrons. »
Anil Bachoo a rappelé les conseils des aînés aux jeunes : « Quoiqu’il arrive, n’abandonnez pas la terre. » Malheureusement, de nombreux jeunes ne s’intéressent pas à la terre, a-t-il constaté. Le ministre a par ailleurs affirmé que la région de La Marie est comparable au grenier de Maurice. « Lorsque la production est bonne ici, nous n’avons aucun souci dans le pays. Mais, si elle est mauvaise lerla nou trakase », a-t-il affirmé. S’agissant des routes d’accès menant à la région, il a laissé entendre qu’il va s’occuper de quelques-unes qui tombent sous la responsabilité de la National Development Unit et de la Road Development Authority.
Anil Bachoo a tenu à remercier les planteurs qui, à l’époque du chikungunya, n’avaient pas hésité à mettre des terres à la disposition du gouvernement pour la construction de drains. Mais, a-t-il fait ressortir, les grands planteurs avaient refusé « mem ki zot dilo ti pe vinn lor simin ». « Les drains naturels qui existaient un peu partout et qu’on ne trouve pas sur les titres de propriété, ont tous disparu lorsque ces grands planteurs ont épierré leurs terres », a soutenu le ministre.
S’agissant de la décentralisation des services d’Island Chemicals, le ministre a reconnu que c’est tout bénéfice pour les agriculteurs qui trouveront les produits dont ils ont besoin en un seul endroit. Anil Bachoo a toutefois demandé aux agriculteurs de ne pas utiliser trop d’engrais et de pesticides dans leur production afin de préserver la santé des consommateurs. « Nous devons être vigilants et nous protéger contre les maladies. Il faut utiliser judicieusement les engrais et des pesticides. Il ne faut pas doper les légumes comme on le fait avec le poulet », a-t-il recommandé.
Sébastien de Ravel, General Manager de Island Chemicals, a pour sa part rassuré le ministre sur la période de rémanence que les agriculteurs sont tenus d’observer avant de récolter leurs légumes et les envoyer au marché. « Ce qui préserve notre santé », a-t-il observé. S’agissant du nouveau point de vente inauguré à La Marie, il a déclaré que Island Chemicals se rapproche davantage des producteurs en devenant une one-stop shop et en leur offrant un soutien technique important pour les aider à mieux gagner leur vie et être dépendant de la canne à sucre.