Le ministre de l’Agro-industrie et de la sécurité alimentaire, Satish Faugoo, a annoncé ce matin que les bons de livraison sous le programme gouvernemental de subvention du compost seront émis dès demain aux agriculteurs. Il leur permettra d’obtenir leur compost auprès de l’usine Solid Waste Recycling, à La Chaumière, à 30 % moins cher. Une subvention de Rs 1 500 est ainsi offerte par tonne de compost.
Cette décision, a déclaré le ministre, cadre avec la vision du gouvernement concernant la sécurité alimentaire en vue de produire davantage sur le plan local afin de réduire autant que possible l’importation des produits alimentaires. « Nous voulons aussi promouvoir les bonnes pratiques agricoles en utilisant moins de produits chimiques », a-t-il soutenu, avant d’ajouter que cette subvention devrait aussi aider les agriculteurs qui ont abandonné leurs terres en raison des coûts élevés de production à revenir dans le domaine.
Satish Faugoo s’est dit impressionné par le procédé de transformation des déchets en compost naturel, après avoir visité l’usine Solid Waste Recycling. D’abord, il n’y a ni odeur ni poussière et ensuite, la production du compost est simple et facile à comprendre. Après avoir visité une petite parcelle de terre où l’on cultive des calebasses, des bringelles et du maïs en utilisant le compost, le ministre a dit constater que la qualité et la vitalité des plantes montrent que le compost paraît adapté à l’agriculture. « C’est un projet d’avenir et très bon pour le pays », a-t-il commenté.
Selon le CEO de Solid Waste Recycling, Patrick Maurel, cette subvention provient de l’argent économisé jusqu’ici dans la gestion des déchets. « C’est bon pour nous tous, agriculteurs, pays et pour notre environnement », a-t-il soutenu, avant d’ajouter : « Nous avons prouvé que le compost était meilleur pour notre agriculture. » Il a parlé des tests effectués à Britannia où un planteur de pomme de terre a obtenu environ Rs 90 000 en plus par arpent grâce à la qualité supérieure de sa récolte. Solid Waste Recycling, a-t-il indiqué, s’ouvre maintenant aux pays africains.
Une subvention de Rs 40 millions est prévue à cet effet pour financer environ 27 000 tonnes de compost. Elle sera faite sous la forme de bons de livraison qui seront émis aux planteurs par le Small Farmers Welfare Plan (SFWF) qui gère le plan. Trois bons de livraison seront délivrés par planteur pour un total de trois cycles de culture sur la même parcelle de terrain. Une campagne de promotion sera menée sous peu pour encourager les planteurs à utiliser le compost. Des programmes de formation sur l’utilisation du compost, des démonstrations et des conférences sont également annoncées.