Des experts américains ont expliqué, ce matin lors d’un atelier de travail au Domaine Les Pailles, aux exportateurs de fruits et légumes locaux et aux officiels du gouvernement mauricien les procédures régissant ce secteur aux États-Unis. Les pays, qui y exportent ces produits et de la viande, sont sujets aux procédures d’APHIS, une agence du Département américain de l’agriculture.
C’est sous le Trade and Investment Framework Agreement (TIFA) signé entre Maurice et les États-Unis en 2006 que la priorité a été identifiée pour renforcer les liens commerciaux et agricoles entre les deux pays. Maurice ayant signifié son intérêt pour exporter des produits comme l’ananas et le litchi vers les États-Unis.
« Maurice exporte d?j? du sucre, des fleurs, du th?, des ?pices, du thon, du rhum et du miel vers les ?tats-Unis. Nous esp?rons que cet atelier aidera le pays ? diversifier ses exportations vers les fruits frais et autres produits », a déclaré ce matin le chargé d’affaires de l’ambassade américaine à Port-Louis. Troy Fitrell a dit comprendre que Maurice souhaite exporter des ananas, des litchis, des fruits à pain et des coeurs de palmiste vers son pays. Il a indiqué que les États-Unis importent pour environ 500 millions de dollars d’ananas du Costa Rica et du Mexique. Ce pays a aussi importé en 2010, pour 26 millions de dollars, des fruits à pain et des giraumons du Mexique et du Canada. Outre l’importation de 17 millions de dollars de coeurs de palmistes du Costa Rica, d’Équateur et du Brésil, la Thaïlande et la Chine ont exporté pour 4,2 millions de dollars de litchis vers les États-Unis.
Le chargé d’affaires américain a rappelé que cet atelier de travail n’est pas la première collaboration entre Maurice et les États-Unis dans le domaine agricole. En 2009, le Potato Board américain et le US Grain Council avaient organisé un atelier à Maurice pour aider les producteurs locaux à augmenter et à améliorer leur production de la pomme de terre, des semences, du maïs et d’autres graines. Par la suite, le Potato Board a envoyé 25 tonnes de semences de pomme de terre à la Mauritius Agricultural Marketing and Cooperative Federation (MAMCF) en avril 2011 sur une base pilote. Ces semences ont été plantées et la récolte se fera dans les semaines à venir.