La Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) s’occupera de la question d’abandon des terres sous culture de canne à sucre en priorité, annonce le gouvernement dans son discours-programme. La possibilité de gérer les terres abandonnées par les petits planteurs est à l’étude. Les autres mesures annoncées sont :
— diversification et renforcement de la production agro-industrielle pour la rendre moderne, compétitive et durable ;
— redéfinition de la politique agricole et celle des terres pour mener à un bon équilibre entre la canne à sucre et la production agricole ;
— lancement de plans innovateurs pour la promotion des investissements dans l’infrastructure et les technologies tels que la mécanisation sur petite échelle, l’hydroponique, l’agro-processing et la biotechnologie ;
— des plans de gestion des risques pour stabiliser les revenus des petits planteurs et éleveurs ;
— construction d’une boucherie moderne qui respecte les normes à l’exportation ;
— proposition d’un package aux planteurs incluant une révision du prix de la bagasse et du mécanisme de paiement.