Le rapport de l’Audit n’a pas été tendre envers le ministère de l’Agro-industrie. Il dit noter que le projet de construction du National Wholesale Market a accusé 11 ans de retard. Il dit aussi avoir noté qu’on a simplement « oublié » de faire provision pour un générateur et une station de traitement des eaux usées.

Aussi, huit items importants, dont un Planter’s Corner, des chambres froides et la fourniture d’eau, n’avaient pas été inclus dans la phase 1 du projet (Rs 390 millions) en raison des contraintes financières. Ce qui fait que la date pour la réalisation du projet a été étendue. Au 28 janvier 2020, 90% du projet fut complété. Un budget de Rs 196,5 millions a finalement été voté dans le budget 2019-20 pour compléter la phase 1. Le rapport note aussi que le Central Abattoir n’est toujours pas au standard.

«Il n’est pas aux normes européennes et ne s’adhère pas aux Hazard Analysis Critical Central Point », indique-t-on.

Par ailleurs, le projet de construction d’une New Slaghter House a été annoncé à cinq reprises. Maintenant, on envisage de la réaliser d’après le concept de Built Operate and Transfer. Le rapport dit également noter « une diminution » du nombre d’éleveurs de boeufs et de moutons ainsi que la production d’animaux ces cinq dernières années. De même, une sous utilisation des terres pour l’agriculture est constatée et la production de semences a également diminué.

Au 31 décembre 2019, quelque 33 hectares de terres étaient disponibles, alors que seulement 17% des terres étaient utilisées pour la culture vivrière. À la Bambous Station, 10,5 hectares de terres ont été abandonnés pendant sept ans. Même scénario aux Richelieu Station et Plaisance Station, où plusieurs hectares ont été abandonnés pendant au moins dix ans.