Le centenaire de la présence de la communauté Ahmadiyya à Maurice sera célébré en septembre prochain, a annoncé l’amir Moossa Taujoo lors d’une réception à l’occasion d’Eid Ul Fitr mercredi. Plusieurs membres du gouvernement dont le ministre des Coopératives, Sunil Bholah, le ministre de la Fonction publique, Alain Wong et la Speaker Maya Hanoomanjee ainsi que des personnalités du secteur privé figuraient parmi les invités. Le Premier ministre adjoint Xavier-Luc Duval avait tenu à saluer les organisateurs avant de se rendre à une autre cérémonie à l’hôtel Labourdonnais à Port-Louis.
La communauté Ahmadiyya est présente à Maurice depuis 1914. Son premier missionnaire a débarqué à Maurice en juin 1915. La première mosquée, qui est aussi utilisée comme quartier général de l’Ahmadiyya Muslim Association, a ouvert ses portes en 1923. Dans son intervention, l’amir Moossa Taujoo a longuement parlé de la contribution de la communauté Ahmadiyya pour que la paix, l’harmonie et la tolérance règnent dans le monde.
Pour l’Évêque de Maurice, Mgr Ian Ernest, cette réception interculturelle et interreligieuse permet de placer au-delà de l’appartenance religieuse, l’être humain. « Il est important de considérer qu’à tous les niveaux, il nous faut travailler à réunir les conditions matérielles et spirituelles qui donneraient à la communauté mauricienne la possibilité d’un épanouissement harmonieux des groupes et des personnes qui la constituent ».
Mgr Ian Ernest estime que le fonctionnement de nos institutions, l’action des partenaires socio-économiques et culturels, la mission des responsables religieux doivent avoir comme objectif et vision le développement de cette évolution harmonieuse de notre société.
« Nous sommes donc invités à agir et à promouvoir le respect envers la vie au-dessus de nos clivages religieux et de nos propres intérêts », a-t-il insisté.