Après deux échecs, Kennedy St Pierre a finalement décroché son tout premier succès au niveau de l’AIBA Professionnal Boxing (APB). À l’Universiadia Hall de Sofia en Bulgarie, vendredi dernier, le pugiliste mauricien a réalisé l’exploit d’infliger un K.O. technique à l’appel de la cinquième reprise au Russe Nikita Ivanov, champion d’Europe 2013 et jusque-là invaincu sur le circuit. Son prochain duel, cette fois long de huit rounds, l’opposera à l’Iranien Ehsan Rouzbahani le 30 janvier prochain. Un éventuel succès le rapprochera de la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio.
Si sa première défaite face à l’Allemand Serge Michel était logique, par contre, Kennedy St Pierre avait donné bien du fil à retordre au Français Mathieu Bauderlique lors de sa sortie suivante. Ce qui laissait augurer qu’il trouvait graduellement ses marques dans cette compétition d’envergure. Reste qu’il trouvait face à lui un Russe au palmarès intéressant et qui avait tour à tour repoussé les assauts de Rouzbahani et de l’Irlandais Joe Ward. Qui plus est, malgré sa débauche d’énergie au cours de ce combat prévu en six rounds, il n’avait pas réellement les faveurs des juges Roland Juhasz (Hongrie), Kheira Yakoub Sidi (Algérie) et Braham Mohamed (Tunisie).
C’est ainsi qu’à l’issue de la première reprise, seul le juge algérien avait donné l’avantage au boxeur mauricien. Par contre, les deux rounds suivants étaient unanimement en faveur d’Ivanov, alors que le Tunisien donnait l’avantage à St. Pierre à la quatrième reprise. De ce fait, le Russe menait 39-37 pour deux juges, et 40-36 pour le troisième. Mais voilà, notre représentant avait réalisé un quatrième round de folie en expédiant un violent direct du gauche à la mâchoire de son adversaire. Ce dernier avait des difficultés à maintenir son équilibre et était alors compté par l’arbitre turc, Yasar Cinar. St. Pierre maintenait alors la pression et Ivanov regagnait son coin le visage en sang. Vu son état, l’arbitre prenait alors la décision de mettre un terme au combat.
Ce premier succès de Kennedy St Pierre ne pouvait que ravir l »assistant-entraîneur national, Richard Sunee. « Il m’a offert un beau cadeau d’anniversaire pour mes 48 ans. Face à un Russe imposant, solide et musclé, Kennedy a fait parler ses coups percutants et a livré un combat spectaculaire. Il a de nouveau prouvé qu’il possède un énorme potentiel ». Désormais, St Pierre devra intensifier sa préparation, du fait que son prochain combat sera long de huit rounds. Une première pour lui. Le coup paraît tout de même jouable, dans le sens que Rouzbahani s’était incliné face à Ivanov lors de sa deuxième sortie. Il s’est toutefois rebiffé, vendredi dernier, en prenant la mesure de Bauderlique à la majorité des juges. De son côté, le Bulgare Spas Genov avait disposé de l’Ouzbek Oybek Mamazulunov, alors que l’Irlandais Joe Ward s’était montré supérieur à Serge Michel.