Il demeure un fait que Kennedy St Pierre n’a pas abordé son combat face au Bulgare Spas Genov dans les meilleures conditions. Peu de temps avant ce combat disputé à Sofia et comptant pour le premier cycle de l’AIBA Professionnal Boxing (APB), le boxeur mauricien souffrait de conjonctivite et d’indigestion. Son staff technique composé de l’entraîneur national, Judex Bazile, et de son assistant, Richard Sunee, a alors tout fait pour le remettre sur pied.
« Après s’être reposé en cours de journée, il a remarqué que son oeil était fermé. Nous avons alors appliqué des glaçons et du sérum afin qu’il ne gonfle pas. Qui plus est, il avait consommé des spaghettis au déjeuner et cela avait causé une indigestion. Il était alors mal à l’aise au moment de l’échauffement », explique Judex Bazile.
Ce dernier soutient donc que son poulain a abordé ce combat psychologiquement affecté. « Il n’a pu fournir le rendement escompté sur le ring. D’autant qu’il paraissait plus puissant que Genov, mais il n’a pu exploiter cet avantage ».
Au bout du compte, Spas Genov, toujours invaincu chez les professionnels, devait faire la différence à l’unanimité des juges à l’issue de cette confrontation longue de huit rounds. Il a ainsi obtenu son visa pour affronter le Français Mathieu Bauderlique en finale de la catégorie -81 kg, avec comme enjeu la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio. Quant à Kennedy St Pierre, il sera aux prises avec l’Irlandais Joe Ward à la mi-juillet. Une éventuelle victoire lui permettra d’obtenir des points afin qu’il se maintienne parmi les quatre premiers de la catégorie. Et ce, en vue d’un nouveau cycle prévu en décembre prochain. Il est à noter qu’une autre épreuve de qualification pour les JO regroupera les boxeurs ayant évolué dans l’APB et les World Series of Boxing. Les combats se dérouleront alors en trois rounds de trois minutes.
Par ailleurs, l’Association mauricienne de boxe (AMB) continue de multiplier ses démarches en vue de trouver des sparring-partners dans le cadre de la préparation des Jeux des îles. Pressenties pour effectuer un stage à Maurice, les sélections d’Afrique du Sud et de Zambie ont finalement décliné l’offre, préférant se rendre en Angola.
Il nous revient que le Sri-Lanka a répondu favorablement et déléguera une équipe de six boxeurs. Une proposition a également été faite à la fédération kenyane. Si deux équipes étrangères confirment effectivement leur venue, un tournoi round robin se déroulera sur trois jours.
« Cela permettra d’évaluer nos boxeurs et de finaliser la sélection pour les Jeux des îles », fait ressortir Pascal Telvar, président de l’AMB. La sélection devrait être finalisée vers la fin de ce mois.