Vingt-trois étudiants étrangers, venant de dix pays et membres de l’Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales, ont organisé dimanche à Morcellement Raffray à Terre-Rouge une journée de sensibilisation à la protection de l’environnement. Cette rencontre leur a permis de partager leurs cultures et d’informer le public des bons gestes à adopter en vue de préserver l’environnement.
La branche mauricienne de l’Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales (AIESEC) organise chaque année sous un thème différent des programmes d’échange pour permettre aux jeunes issus de milieux différents de se rencontrer et de voir comment contribuer à l’avancement de la société. 23 étudiants de 10 pays différents – l’Inde, la Chine, le Pakistan, le Brésil, la Californie, le Danemark, l’Allemagne, la Pologne, Malte et l’Écosse – et ayant tous l’anglais en langue commune, sont à Maurice jusqu’au samedi 6 pour développer des projets liés à l’environnement avec les élèves de l’Université de Technologie de Maurice (UTM).
Le coup d’envoi des activités prévues par les étudiants étrangers a été donné jeudi après-midi à Morcellement Raffray, Terre-Rouge. Une rencontre pour expliquer aux habitants l’importance de préserver l’environnement a eu lieu hier. L’occasion pour les jeunes de partager leurs cultures et leur savoir-faire. Une campagne de nettoyage était aussi au programme.
Outre leurs projets, les 23 jeunes sont aussi appelés à développer leur potentiel dans les domaines relatifs aux problèmes mondiaux, au leadership et à la gestion. Ils se concentrent ainsi sur le développement de leur capacité personnelle dans le but d’apporter leur contribution au changement dans la société. Cette approche innovante, qui permet l’épanouissement de l’étudiant, se fait à travers des rôles proactifs en développant la connaissance de soi et sa vision personnelle, construisant ses réseaux et améliorant sa capacité à être acteur de changement.
L’association, explique Maneesha Moheeput de l’AIESEC de l’UTM, offre à ses membres une expérience complète de développement personnel composée d’opportunités d’échanges internationaux (stage à l’étranger et opportunités de carrière) et de participation à un environnement global d’apprentissage. Les étudiants mauriciens, soutient-elle, peuvent assister à des rassemblements à l’étranger.
Fondée en 1948, l’AIESEC propose aussi un programme d’échange, qui permet à plus de 4 400 jeunes de vivre et de travailler dans un autre pays. L’association est présente dans 103 pays et territoires. Elle compte 27 000 étudiants (membres) dans 1 100 grandes écoles et universités. Elle a pour objectif le développement personnel des étudiants en enseignement supérieur à travers un programme international de stages.