L’absence de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill à la dernière assemblée générale de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), qui a eu lieu à Erevan en Arménie en octobre dernier, provoque un grand mécontentement parmi les conseillers des villes soeurs. C’est la première fois que Beau-Bassin/Rose-Hill ne participe pas à cette assemblée francophone depuis qu’elle est membre de cette association.
Les conseillers mécontents affirment que les raisons de cette absence sont inconnues et repoussent un quelconque argument financier en faisant remarquer que la mairie a participé ces derniers mois à plusieurs conférences à l’étranger en citant les déplacements en Chine. D’habitude, c’est la mairie qui finance le billet d’avion pour cette assemblée francophone tandis que le séjour est pris en charge par les organisateurs.
Les conseillers mécontents ajoutent que si le maire n’était pas disponible pour y aller, il aurait pu déléguer un autre représentant de la ville. Ils affirment que Norbert Froget se trouvait à l’étranger en visite privée durant la même période et que la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill n’aurait exprimé aucun intérêt cette année pour participer à cette réunion. Ils reprochent aussi à la mairie de n’avoir adressé aucune correspondance à l’AIMF pour informer de son absence ni pour remercier de l’invitation.
Le Mauricien n’a pu avoir la version de Norbert Froget, qui participe en ce moment à une réunion de l’Association des villes et communes de l’océan Indien (AVCOI) qui se tient à Madagascar. En revanche, Port-Louis, autre membre de l’AIMF, a participé à cette dernière assemblée en Arménie.