Le premier vol commercial de l’A350-900 sur Singapour est une manière pour Air Mauritius de démontrer son appréciation pour la collaboration avec Changi Airport. L’Air Corridor sur l’Asie joue un rôle important pour Maurice, a rappelé le ministre du Tourisme, Anil Gayan, lors d’une réception en présence des responsables du Changi Airport. Donald Payen, Executive Vice-President d’Air Mauritius, a lui rappelé la longue relation entre la compagnie et Singapour.
Anil Gayan explique que son déplacement comporte diverses raisons. Ainsi, il tenait à remercier personnellement les responsables du Changi Airport de leur soutien. De plus, il voulait renouveler l’engagement du gouvernement mauricien pour l’Air Corridor. Pour le ministre, Air Mauritius n’est pas comparable à Singapour Airlines mais a de grandes ambitions pour jouer un rôle majeur dans la région.
De son côté, Donald Payen a rappelé que la compagnie nationale avait été fondée en 1967 sans aucun avion. Ce n’est que cinq ans plus tard qu’elle a eu son premier appareil. Il a ajouté que Changi Airport est un de ces partenaires sur lesquels on peut compter et il l’a remercié pour tout le soutien jusqu’ici. Ce premier vol de l’A350-900 sur Singapour, dit-il, a voulu symboliser toute la reconnaissance de MK. Donald Payen précise que dans le cadre du renouvellement de la flotte, deux A330 Neo sont attendus en mars prochain et desservira la ligne de Singapour.
Anil Gayan a également souligné que l’Air Corridor jouera un rôle important dans le projet de Maurice de devenir un hub dans la région, faisant la liaison entre l’Asie et l’Afrique.
Selon les statistiques d’Air Mauritius, le lancement de l’Air Corridor l’année dernière a déjà des retombées positives sur la desserte Maurice-Singapour. « Depuis que le pont entre l’Asie et l’Afrique a été ouvert, on a noté une augmentation conséquente du trafic dans les deux sens. Les Mauriciens passent par Singapour pour visiter d’autres pays d’Asie comme la Thaïlande et le Vietnam, de plus en plus demandé. Dans l’autre sens, les Asiatiques utilisent Maurice comme ouverture sur l’Afrique. Cela profite également à notre tourisme », dit Raj Beedassy, responsable de marketing chez MK.
Pour répondre à cette grande demande, Air Mauritius compte augmenter ses vols sur Singapour de trois (lundi, mercredi et vendredi) à quatre pour la période de pointe, s’étendant de novembre à janvier. Pour 2018, la compagnie projette de passer à cinq vols hebdomadaires pour la même période. « Singapour reste une destination prisée des Mauriciens pour plusieurs raisons. Notamment pour le shopping, c’est safe, la nourriture est variée et abordable », ajoute Raj Beedassy.