Les turfistes auront droit à une belle mise en bouche à une semaine de la première classique de la saison avec quelques-uns des meilleurs coursiers de l’île qui croiseront le fer. L’épreuve phare, frappée d’un label de Groupe 1, devrait selon toute vraisemblance revenir à Love Struck qui a été l’auteur d’une encourageante course de rentrée cinq semaines plus tôt.
La première sortie 2015 de l’élève de Shailesh Ramdin mérite qu’on s’y attarde puisqu’il n’avait pas eu toutes ses aises dans le parcours ce jour-là. En effet, en sus d’avoir été gêné sur la partie initiale, il eut à aborder la dernière ligne droite en épaisseur mais il était tout de même parvenu à accrocher le podium derrière Bulsara et Polar Royale. En l’absence de ces deux-là, il sera la première chance de cette épreuve, d’autant qu’il a paru très affûté à l’heure des galops.
Ils sont cependant nombreux à pouvoir lui compliquer la tâche, à commencer par François Bernardus dont la dernière course mérite d’être ignorée. L’alezan, qui dut tourner en épaisseur, manqua de punch dans l’emballage final et échoua à plus de huit longueurs du gagnant. En progrès depuis cette course, il est capable de se réhabiliter si les circonstances lui sont favorables et sa candidature ne peut donc être prise à la légère.
Il en est de même pour le récent vainqueur qu’est Abington. Le porte-drapeau d’Alain Perdrau a démontré qu’il pouvait faire jeu égal avec les meilleurs quand il était en pleine possession de ses moyens. S’il semble avoir effectivement progressé depuis sa dernière course, il aura cependant le désavantage de recevoir uniquement un demi-kilo de Love Struck mais l’espoir lui est toujours permis dans ce petit champ.
Il est clair qu’Albert Mooney était encore loin de son meilleur niveau quand il a renoué avec la compétition le 2 mai dernier. Il n’avait du reste battu que Eskimo Roll à l’arrivée ce jour-là. En léger mieux depuis, il profitera de l’absence d’un frontrunner patenté pour diriger les opérations. Redoutable à l’avant, il pourrait tenir jusqu’au bout s’il parvient à surmonter sans trop d’efforts le handicap de son couloir extérieur. Mais tout dépendra de la tactique adoptée par Ice Axe qui sera le poids plume de l’épreuve. Transparent depuis le début de la saison, il partira logiquement avec une chance d’outsider mais il ne peut être éliminé complètement vu qu’il s’élancera de la corde.
Liquid Motion sera le représentant de Patrick Merven à cet engagement. Le cheval de l’année 2013 a connu un début de campagne très discret cette saison. Il a toutefois rarement déçu son entourage depuis qu’il est sur notre turf et mérite ainsi une certaine considération en cette compagnie, d’autant qu’il a donné entière satisfaction à son barrier-trial où il était muni d’oeillères mardi matin.
One Cool Dude demeure, selon nous, le dark horse de cette épreuve. Précédé d’une belle réputation, le crack de Ricky Maingard n’avait pas eu les coudées franches à ses débuts quand il fut gêné par Love Struck dans la ligne d’arrivée. Sa confirmation à cet engagement surprend aussi dans la mesure où son entraîneur avait déclaré qu’il ne serait pas encore remis d’une blessure pour cette joute. A son meilleur niveau, il ne fait aucun doute qu’il serait un sérieux client prétendant à la victoire mais nous préférons recommander la prudence aux turfistes à son sujet.