Ayant pris connaissance des allégations d’agression sexuelle à l’encontre du Senior Manager Rajesh Busgeet, basé à Chennai, la direction d’Air Mauritius a procédé à la suspension de ce dernier avant d’enclencher les procédures en vue de le remplacer. En effet, ce haut cadre a été arrêté par la police indienne après qu’une employée de la compagnie d’aviation a porté plainte contre lui. 
La présumée victime, âgée de 27 ans, qui s’est tournée vers la police de Cubbon Park, a expliqué que le Senior Manager de MK aurait tenté d’abuser d’elle sexuellement le 18 novembre dernier. Elle a expliqué aux policiers indiens que le Senior Manager l’aurait invitée dans sa chambre d’hôtel à l’issue du petit-déjeuner ce jour-là pour avoir « une discussion » au sujet du travail. En arrivant sur place, a-t-elle soutenu, Rajesh Busgeet aurait alors tenté de l’embrasser. « J’ai réussi à m’enfuir et j’ai raconté ce qui s’est passé à mes collègues, qui m’ont conseillé de me tourner vers les autorités policières indiennes. » À la suite de la déposition de la jeune femme, la police indienne a procédé à l’arrestation de Rajesh Busgeet. Ce dernier est accusé de “sexual harrassment including unwelcome advances or gestures or sexually coloured remarks” sous le code pénal indien. Il a été relâché sous caution en attendant les conclusions de l’enquête. Du côté d’Air Mauritius, on indique que la compagnie apportera toute sa collaboration aux enquêteurs et qu’une enquête interne a parallèlement été initiée.