Ayant renoué avec la rentabilité en 2013-2014 après deux années de pertes successives, Air Mauritius mettra tout en oeuvre pour s’assurer qu’elle continue de dégager des bénéfices dans le temps. C’est ce qu’a souligné le président du conseil d’administration de la compagnie, Dass Thomas, lors d’une conférence de presse hier après-midi au siège social du transporteur national et au cours de laquelle les résultats du dernier exercice financier ont été disséqués.
« Ces résultats ne peuvent que redonner confiance au conseil d’administration, aux employés de la compagnie et à la communauté des investisseurs », a déclaré Dass Thomas, en présence de l’État-major de la société. Air Mauritius a enregistré des profits nets de 7,3 millions d’euros (environ Rs 303 millions) en 2013-2014, ce qui représente une amélioration de 36,5 millions d’euros en deux ans, considérant les pertes encourues en 2011/2012 (29,2 millions d’euros) et 2012/2013 (3,6 millions). « Nous avions prévu, dans notre programme de transformation, appelé “7-Step Plan” et lancé en février 2012, que nous allions réaliser des bénéfices après deux années de mise à exécution des diverses composantes de ce plan. Nous sommes encouragés par ce retour de la rentabilité », a indiqué Dass Thomas.
Le président du conseil d’administration d’Air Mauritius n’a pas manqué de souligner que la performance de 2013-2014 a été enregistrée dans un environnement commercial très compétitif, même si les résultats affichés par l’industrie aérienne globale se sont améliorés, avec des bénéfices nets progressant de 4,6% pour atteindre 10,6 milliards de dollars. Les compagnies aériennes internationales, a fait ressortir Dass Thomas, ont eu à faire des efforts soutenus pour assurer la viabilité de leurs opérations. Des stratégies marquées des fusions, des partenariats avec d’autres transporteurs, des transformations radicales des systèmes d’opération, des réductions de personnels et des modulations de vols ont été mises en place. Air Mauritius a également veillé à ce que son plan de transformation produise les résultats escomptés.
Andre Viljoen, Chief Executive Officer (CEO) d’Air Mauritius, a élaboré sur les sept composantes du plan de transformation et les performances enregistrées dans le sillage des actions déclenchées par la direction. Il a parlé notamment de la restructuration du réseau des dessertes, du renforcement des activités de marketing et de vente, de l’amélioration de la qualité des services, de l’accent mis sur les capacités du personnel, du renouvellement de la flotte et de la cession des “non-core assets” (le bâtiment Medcor, les services héliportés et les actions dans l’hôtel Cotton Bay, à Rodrigues) de la compagnie. Concernant le renouvellement de la flotte, Air Mauritius compte remplacer graduellement les six A340 en service. Dass Thomas et Andre Viljoen ont d’ailleurs annoncé que les négociations avec les principaux avionneurs, en l’occurrence Airbus et Boeing, sont en très bonne voie et que des propositions ont été reçues de ces derniers. « C’est un sujet délicat, voire compliqué. Nous allons entamer de nouvelles négociations avec les avionneurs en vue de s’assurer qu’une première livraison soit effectuée en 2017/2018 », a déclaré la direction d’Air Mauritius. Et Dass Thomas d’ajouter : « Le renouvellement de la flotte est l’exercice le plus important devant nous permettre d’assurer la croissance de nos opérations. »
Par ailleurs, chiffres à l’appui, Andre Viljoen s’est réjoui de la réduction du taux d’endettement d’Air Mauritius, de la hausse du chiffre d’affaires en 2013/2014 (+2%, à 459 millions d’euros), de la progression du nombre de passagers transportés (+2,6%, à 1 330 003), des changements positifs notés au niveau des liquidités dégagées par la compagnie et de l’augmentation du niveau des fonds propres et des revenus avant taxes, dépréciations et autres amortissements.
Il est à souligner, par ailleurs, que le groupe Air Mauritius a enregistré en 2013/2014 des revenus de l’ordre de 461,5 millions d’euros, contre 452,1 millions d’euros en 2012/2013. Les bénéfices nets du groupe se sont élevés à 8,6 millions d’euros par rapport à des pertes de 2,3 millions d’euros pour le précédent exercice financier. Air Mauritius affirme que la mise en pratique de son plan de redressement a eu un impact positif sur sa performance. Selon ce plan, on s’attend à ce que la compagnie continue d’améliorer ses résultats en 2014/2015, et ce en se basant sur les conditions opérationnelles en cours.