« Si les syndicats ne sont pas d’accord, 50% des employés seront mis à la porte », avertit Jack Bizlall, négociateur de l’intersyndicale d’Air Mauritius.

Ce dernier s’exprimait suite à la réunion qu’ont eu les syndicats et les administrateurs d’Air Mauritius, Sattar Hajee Abdoula et Arvindsingh Gokhool, ce mardi 20 mai.

Ces derniers ont présenté « ultimatum inacceptable » aux syndicats, déplore Jack Bizlall, qui explique que les administrateurs ont signifié que « moins d’employés seront mis à la porte si les syndicats révisent leur accord collectif ».

Le syndicaliste exhorte les employés à ne pas céder à la panique.