Avec le tirage au sort des lignes qui s’est tenue mercredi soir au Muzika Jazz & Sports Bar à Bagatelle, le compte à rebours pour le Maiden, plus prestigieuse épreuve de notre calendrier hippique, est désormais enclenché. Ils seront huit au départ de cette course qui voit le retour de la compagnie nationale d’aviation comme partenaire. A défaut de quantité, la qualité sera au rendez-vous. Sur le papier, c’est Bulsara qui part avec l’étendard de favori mais le porte-drapeau de l’entraînement Gujadhur devra rester sur ses gardes car les challengers et autres seconds coûteaux ne viendront pas la fleur au fusil.
Afin de mieux aider les turfistes à faire leurs analyses, nous avons jugé bon de classer les protaganistes en trois catégories, savoir: le favori, les challengers et les outsiders.
Bulsara, le favori
Bulsara reste sur deux victoires en autant de sorties cette saison. Sur sa valeur intrisèque et sur ce qu’il a démontré à l’entraînement ces dernières semaines, il reste le cheval à battre. La distance, il en a certainement dans les jambes non seulement de par ses origines mais aussi pour avoir été le dauphin de Man To Man dans la dernière édition. Mais la question qu’on peut se poser à son sujet est: a-t-il reçu la meilleure préparation en vue d’aborder un 2400m?  En effet, le porte-drapeau de l’entraînement Gujadhur n’a pas été revu en compétition depuis sa victoire dans le Barbé qui remonte à la 13e journée, soit 10 semaines sans compétition. Si une si longue absence peut paraître, aux yeux des turfistes, préjudiciable pour la monture de Bardottier, force est de constater que cette stratégie a été mûrement réfléchie de la part de son entraîneur, sans doute en raison de l’âge avancé de son poulain qui est aujourd’hui âgé de 9 ans. Ce n’est pas pour autant que Bulsara a chômé à l’entraînement car il été régulier à l’heure des galops, avec deux eye-catching grass gallops avec comme sparring partner Kremlin Captain. Celui de mardi dernier a sans doute conforter son entourage en vue de la difficile transition 1600m-2400m.
Les challengers
En faisant le papier de la course, nous pensons qu’il sont deux à pouvoir donner du fil à retordre au favori. Il s’agit de Diamond Light et Skippyjon Jones. Le premier nommé a littéralement survolé la course préparatoire au Maiden, en s’imposant avec une marge confortable. Le pensionnaire de Shailesh Ramdin n’a pas beaucoup couru cette saison et misera sur sa fraîcheur pour faire jeu égal avec le favori. Diamond Light a reçu une bonne préparation tant à Port-Louis qu’à Floréal. S’il répète sa course dans le Golden Trophy, il sera un sacré client au finish. De toute evidence, la tendance plaide en sa faveur car ces trois dernières années, ce sont les lauréats du Golden Trophy qui ont remporté le Ruban Bleu. Skippyjon Jones est, à notre avis, celui qui a reçu la meilleure préparation en vue de cette course. Un peu à l’image de Ice Axe en 2012, il est monté graduellement en distance et les 2400m tombent à pic. Le hongre bai brun ne doit pas être jugé sur sa défaite face à Diamond Light dans le Golden Trophy car avant cette course, il restait sur deux convaincantes victoires sur 1600m et 1850m. Son entourage n’a jamais caché son ambition de remporter le Maiden 2015 avec lui et le voir sous un tout autre visage dimanche ne serait guère étonnant.
Les outsiders
Ils se prénomment Everest, Love Struck, Vettel, One Cool Dude et Ice Axe. Everest n’a pas fait le poids dans le Golden Trophy, une contre-performance qui laisse à penser que sa tenue pourrait être sujette à caution. En outre, il pourrait se retrouver le nez au vent avec son mauvais numéro dans les boîtes de départ. Mais son entourage reste optimiste et sur ce fait, il serait imprudent de l’écarter totalement. Vainqueur de deux courses la saison dernière, dont la Coupe d’Or, Love Struck court toujours après sa première victoire 2015.  Quatrième de l’édition 2014, il tentera de faire mieux cette année. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il aura des arguments à faire valoir dimanche vu qu’il est monté en puissance à mesure que s’approchait l’échéance. Il a du reste tapé dans l’oeil mardi. La dernière course de Vettel doit être mise au oubliettes. Il n’est pas exclu que ce soit le port des oeillères, harnachement qu’il ne portera pas dimanche, qui fut à la base de sa mauvaise performance dans le Golden Trophy. Kevin Ghunowa devrait être en mesure de mieux le contrôler, même s’il reste un cheval difficile. Seul frontrunner de la course, on le voit capable de causer un upset. One Cool Dude est le unknown factor de l’épreuve. Sa candidature vient pallier la défection de Top Jet mais encore… Le hongre bai brun ne s’est jamais aventuré au delà des 1950m dans son pays natal. Mal placé dans les stalles, sa tâche s’annonce, sur le papier, ardue. Quant à Ice Axe, vainqueur de l’édition 2012, il ne semble plus être le même cheval. Mal placé dans les stalles, on le voit difficilement damer le pion aux favoris.
Conclusion
Même s’il n’a pas bénéficié de la meilleure préparation en terme de compétition, Bulsara reste le cheval à battre mais rien n’est joué. Nous pensons que Diamond Light et Skippyjon Jones peuvent se hisser à son niveau. Que le meilleur gagne!