Photo illustration

La nouvelle est tombée à 14 heures et a l’effet d’un choc dans le monde des affaires mauricien et de l’aviation internationale.

Dans un communiqué émis ce mercredi 22 avril à mi-journée, le conseil d’administration d’Air Mauritius annonce avoir mis la compagnie sous administration volontaire.

Selon les directeurs de la compagnie, Air Mauritius ne sera pas en mesure de faire face à ses obligations financières dans un avenir imprévisible.

Le conseil dit avoir pris cette décision afin de sauvegarder les intérêts de la société et ceux de toutes ses parties prenantes.

MA Sattar Hajee Abdoula, FCA et M. Arvindsingh K. Gokhool, FCCA de Grant Thornton, ont été nommés administrateurs de la société à compter du mercredi 22 avril à 14 heures, et ce, en vertu des articles 215 et 216 de la loi sur l’insolvabilité.

« Érosion ».

Le conseil d’administration d’Air Mauritius Limited s’est réuni aujourd’hui 22 avril 2020, comme annoncé par Le Mauricien du jour  pour prendre connaissance de l’état de sa situation financière à la lumière des développements récents dans le monde concernant la crise COVID-19.

Le conseil rappelle qu’en janvier 2020, le conseil d’administration avait mis en place un comité directeur de la transformation afin de résoudre les difficultés financières de la société et de revoir son modèle économique pour assurer un avenir durable.

Selon elle, de larges consultations ont eu lieu avec toutes les parties concernées et « des progrès substantiels » ont été accomplis dans la formulation du plan d’action à recommander au conseil.

Malheureusement, les restrictions de voyage et la fermeture des frontières sur tous nos marchés et la cessation de tous vols internationaux et intérieurs dans une crise sans précédent, ont conduit à « une érosion complète de la base de revenus de l’entreprise ».

En outre, il existe une incertitude quant à la reprise du trafic aérien international et l’ensemble des indications ont tendance à montrer que les activités reprendront normalement vers la fin de 2020.