Il a bondi de son banc pour laisser éclater sa joie après le coup de sifflet final. La pression était énorme sur les épaules de l’entraîneur du Club M, Akbar Patel, mais il a pu conduire ses troupes jusqu’en demi-finales.
Le Club M tient sa qualification pour les demi-finales. C’est un gros soulagement dans le camp mauricien…
Certainement ! Nous avions prévu que cette rencontre serait difficile. Les joueurs l’ont jouée à fond. Nous avons eu beaucoup d’occasions en première mi-temps avant de subir la pression en seconde période. Mais c’est une victoire amplement méritée.
On a vu que les joueurs étaient très concentrés sur leur sujet…
Ils voulaient à tout prix effacer le revers de samedi contre les Seychelles. C’est une victoire des joueurs. Ils ont montré qu’ils peuvent rebondir dans des moments difficiles. Ce groupe a du caractère et du talent.
On voit aussi que le 4-4-2 sied bien au groupe…
C’est un schéma où nous devons prendre plus de risques. Chacun a un rôle spécifique. Nous avons eu des points positifs mais nous sommes aussi conscients que nous devons travailler encore. Nous aurons à bâtir sur cela car le plus dur est à venir.
Autre fait dans le match, c’est que vous avez remanié votre onze initial…
C’était prévisible. Il fallait faire souffler quelques éléments après deux premiers matches intenses. Nous avons aligné des jeunes fougueux qui ne font pas trop de calculs.
Vous retrouvez Mayotte en moins de deux semaines. Comment s’annonce ce choc ?
Mayotte possède un peu le même style de jeu que les Comores. Nous allons revoir quelques détails car ce sera un match différent de celui du 29 juillet.