Le Collectif Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL), a tenu à rencontrer la presse ce matin avant de quitter au Prime Minister’s Office, un lot de 2000 cartes postales, signées par plusieurs personnes à travers l’île, pour réclamer que la Plage de Pomponette soit rendue au public.

C’est dans le jardin de la compagnie que Carina Gounden, porte-parole du collectif, a dénoncé un sentiment de trahison de la part du gouvernement. Selon elle, le manifeste électoral du gouvernement Lepep comportait l’arrêt de la braderie des plages et l’apport d’un développement plus emphase avec notre patrimoine et nos ressources naturelles. « Suite à une campagne menée depuis novembre de l’année dernière, nous avons distribué des cartes postales pour que les Mauriciens puissent faire entendre leur voix. Ces cartes postales sont adressées directement au Premier ministre par plusieurs Mauriciens à travers l’île Maurice qui ont signé et qui lui adresse un message afin que l’on nous rendre la plage de Pomponnette », dénonce Carina.

La porte-parole d’AKNL a également tenu à dénoncer les projets de développement flous, comme celui de Clear Oceans à Pomponette où les promoteurs n’ont jusqu’à présent pas été en mesure de construire faute d’argent. « Après presque que deux ans de combat, nous regrettons que nous soyons toujours dans un silence de la part de nos dirigeants. Que ce soit de la part du Premier ministre ou du ministre Jhugroo. Aujourd’hui, nous nous retrouverons avec l’accaparement littoral qui est arrivé à un état indécent par rapport au public mauricien. 90 km de nos plages sont déjà occupés par les hôtels, les IRS, les villas. De ce fait, les Mauriciens ont deux fois moins de plages que les touristes. C’est ainsi inadmissible que les Mauriciens doivent faire face à un barrage sur ses plages », explique Carina Gounden.

Les membres du collectif se sont ensuite rendus au Prime Minister’s Office afin de déposer les 2000 cartes postales.

De plus, le collectif AKNL a annoncé, dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire de notre Indépendance, un rassemblement de citoyens, ouvert à tous, le dimanche 11 mars à Pomponette de 13h à 18h. Divers artistes se produiront à cette occasion. Le collectif hissera le drapeau quadricolore sur cette plage devenue le symbole de la lutte contre l’accaparement de notre littoral et la braderie de notre patrimoine naturel.