Le président du Mauritius Turf Club sort enfin un peu de son mutisme. C’est le moins que l’on puisse dire après qu’Alain Noël a accepté l’exercice de questions-réponses de la rédaction sportive de Week-End. Même si on sent que l’homme n’est pas rodé à ce genre d’exercice, le président du MTC a tant bien que mal défendu la position de son club face aux« coups de mortiers » à répétition contre les affaires de courses à Maurice. Étant d’avis qu’il faut une relation de travail entre le MTC, l’État et les agences, Alain Noël veut surtout que les droits de son club soient respectés.