Renouant avec le succès lors de la 12e journée, Rye Joorawon a remis ça samedi dernier avec le favori Castle qui a confirmé les bonnes dispositions démontrées lors de sa première sortie, le 6 juin dernier derrière Phiri E Kwatile.
Avec 6 montes lors de la journée du Barbé, Joorawon avait quelques belles cartes à jouer, notamment dans la deuxième course et il n’a pas laissé passer sa chance. Suivant en dernière position  le favori Castle devait déborder tout le peloton tout en versant à l’intérieur. Mais son jockey arriva à le redresser pour signer sa première victoire au Champ de Mars, non sans avoir survécu à une objection du jockey Marco Van Rensburg qui pilotait Torotino.
«Castle avait tiré une mauvaise ligne, mais il avait bien couru à ses débuts. J’ai été un peu malchanceux au départ et on s’est fait enfermer. Mais je n’ai pas bousculé mon cheval pour autant. J’ai commencé à le monter à partir de la route et il a répondu à nos attentes en ligne droite», a déclaré Joorawon.
«Je ne m’attendais pas qu’il tire autant. Je pense qu’il a pris peur à cause de la foule qui était plus conséquente aujourd’hui. Il était un peu green. J’étais assez confiant par rapport à l’objection, car le jockey Van Rensburg n’a jamais repris son cheval, il a simplement changé de ligne. Castle l’avait déjà dépassé quand il a dû switch » a-t-il ajouté.
Toutefois, une enquête fut ouverte mardi dernier sur la gêne qu’aurait subie Torotino et Joorawon a été sanctionné. Il a été suspendu pour une journée et aura à s’acquitter d’une amende de Rs 25 000. Cependant, il pourrait s’acquitter de sa suspension à l’occasion de la 15e journée, le samedi 11 juillet.
En revanche, Joorawon n’a pas eu de chance sur l’autre favori Act Of Valor qui a lutté du début à la fin avec le vainqueur Win A Million. On a assisté à un beau duel entre Darryl Holland, qui voulait renouer avec le succès qui le fuyait depuis la 7e journée, et le Mauricien qui, en cas de victoire, aurait réalisé un doublé et un sans faute en 7 courses pour les local boys.
«Tout s’est joué sur la ligne au départ. On a été assez malchanceux de tirer la septième ligne. J’ai dû le solliciter au départ et il s’est un peu écarté en ligne droite. J’ai dû le reprendre et c’est à ce moment que Win A Million a pris le dessus. Je pensais m’asseoir en deuxième position derrière Kapiti Coast car il était muni d’oeillères. Mais, ce ne fut pas le cas. Mon coursier n’a pas à rougir de cette défaite», a souligné notre interlocuteur.
Dans la dernière course, Power Dive n’a pu terminer dans les accessits au grand désespoir de Joorawon. «J’ai été assez déçu de la performance de Power Dive. Il a manqué de fraîcheur et n’a pas kick dans la dernière ligne droite. Je pense qu’on l’a peut-être aligné un peu trop vite par rapport à sa dernière sortie».
Le jockey de l’entraîneur d’Alain Perdrau avait débuté sa journée sur Data Controller qui, lui aussi, n’a pas terminé dans l’argent pour la quatrième fois cette saison sauf qu’il a amélioré son rang en prenant la cinquième place. «Data Controller a besoin de tout avoir en sa faveur. Je pense qu’il est plus à son affaire quand il peut mener, mais le fait d’avoir tiré le neuvième couloir ne l’a pas aidé. D’autre part, il faut ignorer la mauvaise course de Barney Barnato car il a saigné».
Dans la deuxième classique de la saison, Abington a eu fort à faire et selon son jockey, «il a fait sa course, mais il n’est pas de la trempe de ces chevaux-là».
Onzième victoire de la saison pour Joorawon qui reste positionné à la quatrième place, cette fois à six unités du nouveau leader Jeanot Bardottier.