Sevré de victoire depuis la 23e journée, Vinay Naiko a rebondi merveilleusement grâce à un doublé avec Black Gambit et Nordic Warrior en trois montes lors de la 29e journée pour l’entraîneur Alain Perdrau, permettant à ce dernier de signer la 598e victoire de sa carrière.
«Cela fait très plaisir de renouer avec le succès après cinq semaines «sans» et aussi pour l’entraîneur Alain Perdrau et ses membres», a dit Naiko mardi dernier après le training matinal.
Et de par ce nouveau doublé, Alain Perdrau n’est qu’à deux victoires pour rejoindre Gilbert Rousset, Serge Henry et Philippe Henry qui ont déjà dépassé la barre de 600. «Alain Perdrau le mérite et j’espère apporter ma pierre à édifice en réussissant à arriver jusqu’à ce chiffre. On croise les doigts pour que la chance soit avec nous. C’est quelqu’un avec qui j’ai travaillé depuis très longtemps et que j’apprécie énormément. On s’entend très bien et c’est quelqu’un qui connait très bien son métier. C’est Ie fruit d’un travail d’équipe. ll n’y a pas de pression de sa part ni  de la part des membres et je souhaite qu’on arrive à cet exploit d’ici à la fin de la saison».
Naiko avait débuté la journée victorieusement avec Black Gambit qui n’avait pas mal fait à sa dernière sortie en C8. Avec l’apport des side winkers pour la première fois et en suivant de plus près, le coursier de Perdrau a ainsi pu renouer avec le succès qui le fuyait depuis le 4 août 2013. «Black Gambit avait terminé à la deuxième place avant de réaliser un bon finish il y a trois semaines. Samedi, il était aligné dans un champ à sa portée et il a enfin deliver the goods au bon moment», a souligné le jockey mauricien.
Il devait doubler la mise dans la course principale avec Nordic Warrior qui retrouvait la winner’s enclosure après plus de trois mois et après un an avec Naiko.
En réalisant 1’30”65 sur 1500m par piste molle et avec des false rails à 4 mètres, il fallait être vraiment fort pour battre Nordic Warrior qui a étouffé ses adversaires.
«Nordic Warrior a démontré que lorsqu’il court dans son pas à l’avant, c’est un cheval différent . Sa dernière course était à ignorer et il avait laissé une bonne impression mardi dernier et aussi jeudi lors de son spurt. Dès qu’il a pris les commandes, il s’est montré détendu et au passage près du Tombeau Malactic, je savais déjà qu’il serait très difficile de le battre. Et en ligne droite, il a accéléré à nouveau pour réaliser un très bon temps».
Avec 12 victoires à son actif, Naiko espère bien ne pas s’arrêter en si bon chemin. «J’espère bien décrocher une quinzaine de victoires cette saison, améliorant ainsi mon score de la saison dernière d’une unité. Et aussi permettre à Alain Perdrau d’atteindre 600 victoires ou plus», devait-il conclure.