Alors qu’il a toujours remporté ses courses en making every post a winning one, Nordic Warrior, bien qu’il fût aligné pour la première fois sur 1365 mètres, est venu l’emporter en attentiste et a réussi son baptême du feu avec brio dans un temps honorable de 1.21.93, compte tenu de la présence des false rails à 3 mètres, samedi dernier.
Cette victoire permet aussi à Alain Perdrau de renouer avec le succès après avoir été malchanceux dans une course principale. Fait du hasard, c’est ce même coursier qui avait triomphé lors de la 29e journée la saison dernière et avec toujours Vinay Naiko en selle. Le jockey mauricien, qui soufflera ses 44 bougies ce samedi, a été émerveillé par la prestation de son protégé. «Nordic Warrior a surpris tout son monde y compris moi-même de par la façon qu’il a gagné. Il a couru très relax. Il n’a pas beaucoup tiré en course et il a gagné en maturité», estime Naiko.
Avec la présence d’Albert Mooney, c’était difficile de voir le coursier de Perdrau prendre les devants. Mais il a utilisé une autre tactique et sa différence de poids, soit 4,5 kg, pour s’imposer en fin de parcours. En effet, Nordic Warrior a fait travailler le représentant de Rousset dans la partie initiale de la course pour ensuite s’asseoir tranquillement en deuxième position après s’être assuré que le train soit en faveur. «La tactique était de faire courir Albert Mooney. Ensuite, il a bien settled alors que le train imposé par le meneur lui convenait à merveille. À l’entrée de la ligne droite, il a eu un joli coup de reins pour déposer ses adversaires pour l’emporter dans un joli style. C’est une très belle victoire pour moi, pour tous les propriétaires et pour l’état-major de l’établissement, car on ne s’attendait pas à le voir triompher sur 1365m et de l’arrière.  S’il a pu s’adapter à venir gagner de l’arrière, c’est tout le travail de base qui a porté ses fruits. Comme il a gagné en maturité, on peut donc envisager l’avenir avec sérénité», souligne Naiko.
Propos confirmés par son assistant-entraîneur Yannick Perdrau juste après la course à la télévision nationale: «On savait très bien que David n’allait pas nous laisser prendre le lead facilement, car notre cheval  avait toujours gagné en faisant la course à l’avant. Vinay Naiko a pris la sage décision de se rabattre à la corde après avoir fait courir son adversaire. Je pense que c’est là qu’on gagne la course, car Nordic Warrior a couru très relax. Il a eu aussi un joli turn of foot dans la ligne droite finale. Je suis épaté par la manière dont il a gagné et aussi par sa maturité. Cela est de bon augure pour l’avenir, car on peut envisager d’aller jusqu’à 1600 mètres maintenant».
Naiko n’avait débuté la 5e journée qu’à la cinquième épreuve avec Castle qui a terminé à la deuxième place derrière le favori Greys Inn Control. «Castle a été battu par plus fort que lui, mais il n’a pas démérité pour autant. L’apport des blinkers l’a bien aidé, mais malheureusement, à 400 mètres du but, le peloton s’est affaibli devant lui et je pense que cela lui a coûté la victoire. Hancock’s Dynasty était à sa première sortie et je pense que cette course va lui faire du bien alors que Data Controller a couru le nez au vent et n’a pu se placer. Il est à revoir et fera certainement bien à l’avenir», conclut le jockey mauricien, qui sera en selle sur Alpha Pegasi dans la première classique de la saison ce samedi.