Alan Ganoo

« Nous sommes prêts pour la rentrée parlementaire. » C’est ce qu’a fait valoir Alan Ganoo, hier, lors de la conférence de presse du Mouvement Patriotique (MP). Mettant en avant « tous les scandales auxquels les ministres n’ont pu répondre avant les vacances », le député dira que Jean-Claude Barbier et lui feront de leur mieux « pour acculer le gouvernement. »

Dans cette perspective, Alan Ganoo est d’avis que « la rentrée ce mardi sera chaude et électrique », avec selon lui sept questions qui seront à l’ordre jour du côté des « grenats. » Au chapitre du redécoupe électoral, le président du MP est d’avis que la délimitation des circonscriptions ne pourra pas se faire car, « même si le rapport de l’Electoral Boundaries Commission est complété cette année, au cas où les nouvelles propositions sont approuvées l’année prochaine vers le mois de mars, les électeurs auront déjà été enregistrés sur le registre électoral en janvier. »

Du coup, poursuit-il, « dans la perspective d’un redécoupage, beaucoup des électeurs concernés ne pourront voter dans leur nouvelle circonscription. » Ainsi, le risque que l’on se retrouve face à une complexité légale, souligne le député, « est bien réel. » Alan Ganoo a également évoqué les récentes promotions qui ont eu lieu au sein de la force policière. Il dit avoir noté « la frustration de certains policiers qui se sont sentis lésés lors de cet exercice. » En outre, le chef de fi le du MP est en présence d’informations selon lesquelles « un haut gradé avec plusieurs années d’expérience, lequel fait un travail irréprochable, a vu sept jeunes policiers passer devant lui dans la hiérarchie. »

L’autre exemple « d’injustice », selon lui, demeure qu’au sein de la VIPSU, les offi ciers soient favorisés au détriment de ceux qui travaillent dans la force régulière et qui sont constamment sur le terrain. Dans cette optique, Alan Ganoo plaide pour un amendement de la loi pour « permettre aux policiers qui souhaitent faire appel d’un exercice de promotion puissent le faire comme dans le cas des fonctionnaires au Public Bodies Appeal Tribunal. »

Finalement en ce qu’il s’agit de l’un des membres fondateurs du MP, en l’occurrence Joe Lesjongard, Alan Ganoo dira, non sans une dose d’ironie, que sa nomination en tant que Deputy Speaker « récompense sa très longue patience, après avoir traversé plusieurs barrières. »