Alan Ganoo était face à la presse ce jeudi, 19 juillet, pour dénoncer les agissements de la Speaker, Maya Hanoomanjee, concernant son expulsion de la séance parlementaire de mardi dernier. Le Mouvement Patriotique avait d’ailleurs animé un point de presse conjoint avec le PMSD et le PTr, mardi dernier, pour critiquer la manière de faire de la Speaker en ce qui concerne la répartition des questions supplémentaires et des interventions des parlementaires de l’opposition lors des travaux au sein de l’hémicycle.

Pour le président du MP, la speaker lui a délibérément refusé la possibilité de poser une question durant la PNQ et le PMQT. Alan Ganoo soutient que lorsqu’il a commencé à expliquer son point durant le parlement, la speaker a adopté une attitude agressive face à sa doléance. Il estime de ce fait que c’est un comportement inacceptable pour un speaker de l’assemblée. « Lorsque une personne occupe le poste de speaker, celle-ci se doit de donner le bon exemple au lieu d’encourager la dégradation du climat au parlement et encourager les députes à se comporter dans une façon indisciplinée », affirme Alan Ganoo avant d’ajouter qu’il n’y a rien de plus normal pour un parlementaire d’utiliser son droit fondamental de poser une question parlementaire.

D’ailleurs, Alan Ganoo insiste sur le fait que la speaker ne peut pas supporter les contradictions. Il affirme que Maya Hanoomanjee a par la suite cité des « standing orders » basique uniquement pour épater la galerie. « Elle s’est comportée comme un amateur qui recherche de la grandeur face aux élus du peuple » avance le président du MP.

Le président du Movement patriotique fait ainsi un appel au Premier ministre, Pravind Jugnauth et la majorité gouvernementale, pour remplacer la speaker de l’assemblée afin d’avoir une meilleure stabilité au parlement.

Autre point abordé durant cette conférence de presse, une éventuelle alliance avec un autre parti politique dont Alan Ganoo refuse toujours de donner une réponse claire. « Aujourd’hui, la réponse est non. Lorsque les élections viendront, nous verrons quelle alliance nous devrons faire. La question d’une alliance sera répondue en temps et lieu » soutient-il.

Alan Ganoo a d’ailleurs confirmé que la conférence conjointe avec les autres partis de l’opposition n’a rien à faire avec les tractations politiques ou d’une éventuelle alliance.