Dix ans après Ti Marmit, le groupe Abaim revient chez les disquaires avec un album conçu spécialement pour les enfants. Zoli letan pou zanfan sera lancé dans le cadre des festivités marquant les 45 ans de l’Indépendance. Il est présenté comme un album pédagogique et sera accompagné d’un livret d’activités.
Zoli letan pou zanfan est considéré comme l’aboutissement d’un travail débuté il y a plus de dix ans, avec les enfants du Saturday Care Project. Dans cet album, les expériences vécues et les créations émanant de l’accompagnement scolaire épousent des mélodies et laissent place à l’expression des enfants.
Selon Alain Muneean, responsable d’Abaim, l’album a une dimension pédagogique, dans le sens où il vise le développement intégral de l’enfant. « Quand nous avons commencé le Saturday Care, nous ne voulions pas qu’il soit comparé aux leçons particulières. Nous avons opté pour une approche créative afin de permettre aux enfants de s’exprimer sur les thématiques de l’école. »
Les cours d’anglais étaient ainsi soutenus par des « world folk songs » comme This old man ou Head, shoulders, knees and toes. Parallèlement, les enfants avaient aussi l’opportunité d’apprendre à jouer de la ravanne et de la flûte. « Chaque rendez-vous du Saturday Care se terminait par un chant ou un poème que les enfants écrivaient en fonction des sujets discutés. Au bout de dix ans, nous nous sommes ainsi retrouvés avec un matériel important. »
Tout ceci, poursuit Alain Muneean, a atterri à l’atelier de musique d’Abaim qui a mis deux ans et demi à le travailler. « L’album est pédagogique dans le sens où les différents morceaux aident les enfants à apprendre des concepts. Mais il a aussi une dimension populaire, donc accessible à tous. »
Pour couronner le tout, un livret d’explication et d’activités accompagnera l’album. « C’est un album riche en rythmes et en harmonisation. Le livret fera une analyse des différents morceaux, sur les plans rythmiques et mélodiques, notamment. Des indications seront aussi données sur les concepts impliqués dans chaque morceau. D’autre part, le livret comportera des activités pour les enfants. »
Les protagonistes de Ti Marmit ayant grandi depuis, ce sont donc de nouvelles voix d’enfants que les Mauriciens découvriront en choeur et en solo sur ce nouvel album d’Abaim. Le plus jeune chanteur a cinq ans.
Cet album tombe à point car il pourra aussi être utilisé comme outil pédagogique pour l’enseignement du kreol dans les écoles.