Un nouveau parasite de l’abeille capable d’occasionner des mortalités conséquentes de colonies a été répertorié à l’ouest et au nord du pays lors d’inspections de routine de techniciens des services d’entomologie du ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire.
Ce parasite, l’acarien Varroa Destructor,observable sur les abeilles adultes, occasionne chez l’abeille la varroase, une maladie parasitaire susceptible d’entraîner un taux de mortalité allant jusqu’à 94%.
La maladie parasitaire se manifeste chez les ouvrières par raccourcissement de l’abdomen et une déformation ou une atrophie des ailes. Ainsi, en l’absence de mesures concrètes, la production de miel s’en retrouve largement affectée.
Dans la mesure où, par ailleurs, les abeilles pollinisent les plantes potagères et fruitières, cet ectoparasite est aussi une menace à la production de fruits tels le letchi ou des légumes filants. D’où la nécessité, explique le ministère de tutelle, de prévenir sa propagation à travers tout le pays.
Les apiculteurs sont, ainsi, conseillés d’assurer une surveillance rigoureuse et approfondie de leurs ruches et informer, au plus vite, les autorités de cas de mortalités suspectes. Ils doivent en faire autant en cas d’apparition des symptômes précités chez leurs insectes.
Les services d’entomologie du ministère informent la communauté apicole qu’il est strictement interdit de déplacer les ruches en cas d’infestation. Il est, de même, conseillé de nettoyer et de désinfecter les outils et autres équipements après chaque utilisation en vue de réduire et atténuer les infestations.
De son côté, le ministère procède à l’élimination des colonies d’abeilles se trouvant dans les zones infestées par le Varroa Destructor.