Club mythique du nord-ouest de l’Angleterre, Manchester United est une équipe que l’on ne présente plus. Club vingt fois champion d’Angleterre, et aussi la première équipe anglaise à avoir remporté la Coupe des Clubs Champions – actuelle Ligue des Champions – Manchester United est synonyme de notoriété, de richesse, de palmarès, d’histoire et de tradition. Mais depuis la nouvelle saison 2013-14, elle est aussi synonyme de désenchantement et de déclin.
Plusieurs raisons peuvent expliquer ce déclin aussi soudain que brutal, surtout pour ses nombreux supporters à travers le monde – plus de 300 millions d’après les statistiques. D’abord, toutes les grandes équipes ont connu leurs périodes glorieuses mais aussi des moins glorieuses. Le Real Madrid, le FC Barcelone, Liverpool, le Bayern Munich, l’AC Milan pour n’en citer que quelques-unes, ont eu des moments où tout marchait pour le mieux et des moments de traversée du désert, assez longue dans certains cas. Le Real Madrid, par exemple, pourtant très fort pendant les années 50, ne faisait plus peur en Europe et même en Espagne après la chute du régime franquiste.
Le changement de régime – j’allais y venir – y est aussi pour beaucoup. Remplacer un monument comme Sir Alex Ferguson, qui prit sa retraite après vingt-six années à la tête du club, n’est pas une mince affaire. Sir Alex Ferguson représentait l’âme de Manchester United. C’était lui le grand manitou, celui qui avait le contrôle de tout et qui décidait de tout – du moins en ce qui concernait directement l’équipe de football. Il avait toujours le dernier mot, que ce soit en ce qui concernait les tactiques de jeu, des joueurs alignés, des transferts ou des choix d’entraîneurs adjoints. Avec son départ à la retraite, ce fut la fin d’un cycle. Celui qui l’a remplacé, c’est un autre Ecossais, en l’occurrence, David Moyes. Ferguson avait fait de Moyes son choix personnel, et si on le croit sur parole, son seul choix depuis quelques années. Pourquoi Moyes ? Tout simplement parce que David Moyes représente aux yeux de Ferguson, la stabilité dont un club avait besoin. Ferguson a pendant longtemps décrié – avec raison d’ailleurs – les clubs qui  changeaient constamment d’entraîneurs. Dans un club tel que Manchester United, la stabilité est une tradition, et dans un tel club, on ne plaisante pas avec les traditions. Beaucoup de personnes – supporters ou consultants – pense toujours que c’est José Mourinho qui aurait dû remplacer Ferguson. Certes, le Portugais est un des entraîneurs les plus brillants du moment, mais c’est aussi quelqu’un qui se lasse très vite et qui a besoin de changer d’air fréquemment. Donc, le choix fut porté sur David Moyes, qui, il faut le mentionner, a passé plus de dix ans sur les bancs d’Everton.  Mais le pauvre David Moyes – avec tout le respect qu’on lui doit – n’a jamais entraîné un club du statut de Manchester United. David Moyes n’a jamais eu affaire à des stars pendant son temps à Everton. Il n’a jamais aussi connu le plus haut niveau européen qu’est la Ligue des Champions – excepté une unique participation et une élimination au tour préliminaire face à Villareal en 2005. David Moyes n’a pas la même carrure que Ferguson pour attirer des joueurs de renom. Auparavant, beaucoup de joueurs voulaient venir tout simplement afin de pouvoir jouer sous les ordres de Ferguson.
Les joueurs
On peut être aussi sévère que l’on veut avec David Moyes – de par ses choix tactiques et ses feuilles de match – il conviendrait aussi de souligner que ce sont les joueurs qui évoluent sur le terrain, et non pas l’entraîneur. C’est  donc aussi aux joueurs de faire de leur mieux. Mais malheureusement, Manchester United version 2013-14 ne possède pas beaucoup de joueurs talentueux au sein de son effectif. Hormis les Robin van Persie, Wayne Rooney, David de Gea, Shinji Kagawa ou la nouvelle pépite Adnan Januzaj, les autres joueurs sont soit très moyens, irréguliers ou tout simplement vieillissants. Des joueurs comme Ashley Young, Tom Cleverley ou Danny Wellbeck seraient peut-être des vedettes dans des équipes de milieu de tableau, mais malheureusement ce ne sont pas des joueurs qui peuvent faire progresser une équipe comme Manchester United. D’autres comme Ryan Giggs ou Rio Ferdinand se font vieux, pendant que Nemanja Vidic est trop souvent blessé et que Nani manque de régularité. Alors comment est-ce possible que Ferguson ait pu remporter le dernier championnat avec presque la même équipe? La réponse – que ça plaise ou non aux supporters des Red Devils – c’est surtout dû au fait que leurs adversaires directs, comme Manchester City, Chelsea ou Arsenal, ont manqué de régularité. Pendant ce temps, d’autres équipes comme Liverpool, Newcastle United ou Everton (le comble) se sont renforcés, et devancent désormais Manchester United au classement.
L’avenir
Que les fans de Manchester United se rassurent, leur équipe fait toujours partie des grandes équipes, et les grandes équipes savent toujours se relever. Manchester United est aujourd’hui  dans une nouvelle ère, et elle est en pleine phase de reconstruction. Donnons du temps à David Moyes, car il faut le rappeler que Ferguson a dû attendre quatre ans avant de remporter son premier trophée avec Manchester United (une Coupe de la Ligue en 1990) et six ans avant de goûter à son premier titre de champion d’Angleterre.