Alexandrine Belle-Etoile est une artiste de 22 ans. Élue Miss University Africa Mauritius l’année dernière, la jeune femme troque son écharpe de Miss pour des pinceaux afin de peindre ses idées les plus folles. Férue d’art depuis l’enfance et actuellement étudiante en beaux-arts, elle oscille entre expressionnisme abstrait et réalisme.

Alexandrine Belle-Etoile s’exprime par ses pinceaux. Assise en tailleur à même le sol, l’artiste peint un tableau avec des nuances de bleu. “Je joue beaucoup avec les couleurs parce qu’elles font penser à la vie. En regardant un tableau, on peut ressentir plusieurs choses et également voyager”, confie la jeune femme de 24 ans. Elle pratique l’expressionnisme abstrait, un mouvement artistique qui s’est développé peu après la Seconde Guerre mondiale aux États-Unis. “Mon art est basé sur l’état d’esprit et l’émotion. Les gens peuvent l’interpréter comme ils le veulent”, dit l’habitante de St-Paul à Scope.

“Je n’aime pas les couleurs sombres”.

L’artiste retranscrit ses sentiments dans ses tableaux. Chaque œuvre dévoile une certaine finesse. Le tableau qu’elle nous montre révèle une certaine poésie et est riche de sens. D’autres toiles dévoilent une certaine intensité et peuvent laisser voyager l’imagination de la personne qui les contemple. Les teintes qu’elle utilise provoquent un sentiment de gaieté et attirent le regard. Les couleurs pastel, qui symbolisent la douceur, sont très présentes. “Je n’aime pas les couleurs sombres”, confie celle qui a exposé au National Art Gallery en 2018 dans le cadre du 11e Salon d’été. On a pu également voir ses tableaux à l’Université de Maurice lors d’une exposition réservée aux étudiants. Elle a été invitée récemment à exposer et à faire un live painting dans un hôtel du sud. La jeune femme vend ses tableaux depuis l’année dernière.

Pour créer, l’ex-étudiante du collège Lorette de Quatre-Bornes s’inspire de ce qu’elle vit au quotidien. “Je peux être très triste ou joyeuse en une journée. Quand je peins, j’arrive à trouver le juste milieu. C’est l’une des raisons pour lesquelles je ne choisis pas des couleurs sombres : pour me sentir plus vivante”, confie celle qui étudie actuellement les beaux-arts au MGI. Elle poursuit : “Il m’arrive quelquefois de ne pas toucher mes pinceaux. Mais lorsque je suis très inspirée, j’arrive à peindre trois à quatre tableaux par semaine.” Elle peint en écoutant de la musique. “Avant, je n’arrivais pas à allier musique et peinture. Je n’arrivais pas à me concentrer lorsque je peignais. Mais je suis parvenue à faire les deux choses en même temps. J’écoute de la musique classique revisitée.” Ce style favorise chez elle l’apaisement et libère son imagination.

Une touche d’abstrait.

Alexandrine Belle-Etoile touche aussi à d’autres styles : portraits, peintures réalistes et mixed media. Cette dernière technique lui permet d’utiliser la bombe de peinture et le collage sur les œuvres pour créer relief, brillance et effets de lumière. “Même dans les portraits que je réalise, j’ajoute une touche d’abstrait, que ce soit dans les couleurs ou dans la texture”, souligne celle qui a fait un live pour la première fois lors du concours Miss University Africa Mauritius en avril 2018. Elle avait peint un portrait de John Lennon. “C’était la première fois que je peignais devant un public. J’ai été touchée que les gens aient aimé ma création”, confie celle qui est passionnée par les œuvres de Picasso. “Ce peintre de renom m’a fait voyager dans un autre univers en déformant les objets et les formes. Cela m’a poussé à aller de l’avant et à être créative.”

Alexandrine Belle-Etoile rythme sa vie en couleurs. Elle essaie tant bien que mal de vivre de son art. “L’art a toujours été ma passion, même si je fais du mannequinat depuis quatre ans. J’ai participé à Miss University Africa Mauritius car ce concours encourage des valeurs comme l’éducation. Mais ce n’est pas l’univers pour lequel j’aimerai qu’on se souvienne de moi. Si j’avais à choisir entre l’art et les concours de beauté, je choisirais l’art sans hésitation”, avoue la jeune femme.

L’artiste souhaite devenir art-thérapeute. Une discipline qui utilise le potentiel d’expression artistique et la créativité d’une personne à des fins psychothérapeutiques ou de développement personnel. Elle espère également faire une exposition en solo pour faire découvrir son univers pictural. “Je veux simplement être heureuse dans ce que je fais. Sans le soutien de mes parents, je n’aurais rien accompli. Ils m’ont toujours encouragée.”