Un comité de haut niveau se penchera vendredi sur le cas des 6 000 instituteurs n’ayant pas bénéficié de l’alignement salarial. Samedi dernier, ils étaient nombreux à manifester leur mécontentement dans les rues de Port-Louis. Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union (GTU), a mis en garde les autorités : d’autres actions suivront si une solution n’est pas trouvée au plus vite.
« Enough is enough », « Teacher/Senior Teacher = Educator », « Same qualification = same pay »… Ce sont quelques-uns des messages que les manifestants ont brandi samedi dernier. Un an après le rapport du comité Manraj sur les anomalies du PRB, ils sont environ 6 000 instituteurs à attendre l’alignement salarial annoncé.
Vinod Seegum n’a pas manqué de rappeler que le syndicat est soutenu dans sa démarche par le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree. Ainsi s’attend-il à ce qu’une solution soit trouvée lors de la réunion de vendredi prochain, qui réunira également le ministre de la Fonction publique, Sutyadeo Moutia et le chef de la Fonction publique, Suresh Seebaluck. Vinod Seegum avait déjà eu une rencontre avec ces derniers lors de laquelle des « contraintes financières » ont été évoquées. Mais le président de la GTU a soutenu que ces raisons ne justifient pas une « discrimination » envers des instituteurs qui comptent de nombreuses années de service. « Nous sommes contents pour nos jeunes collègues qui ont bénéficié de l’alignement salarial, mais il n’est pas normal que leur seniors soient laissés sur le carreau ».
Vinod Seegum n’a pas manqué de souligner la frustration découlant d’une telle situation et les effets négatifs sur les enfants. Déjà des possibilités de go-slow et de sit-in sont évoquées. Il n’est pas exclu non plus que le syndicat se tourne vers l’Equal Opportunities Commission. Mais Vinod Seegum dit privilégier le dialogue avant tout et souhaite que le bon sens finisse par primer.
L’alignement salarial des instituteurs avec les enseignants du secondaire est une bataille vieille de trente ans. Les syndicalistes du primaire ont mis en avant le fait qu’ils ont les mêmes diplômes que les enseignants du secondaire et qu’ils devraient bénéficier du même salaire. Cependant, le rapport Manraj prévoit l’alignement pour les Educators. Titre que ne détiennent que ceux qui ont été recrutés à partir de 2008. Les anciens, avec le titre de Teacher/Senior Teacher, attendent toujours cet alignement.