Meaders Feeds Ltd, fabricant local d’aliments pour animaux, veut reprendre ses exportations vers Madagascar et demande en conséquence aux autorités malgaches de lever l’interdiction sur l’importation des matières premières dans ce pays.
La demande de Meaders Feeds Ltd a été présentée au ministre de l’Agriculture de Madagascar, Rivo Ravatovao, lors de la visite que ce dernier a effectuée samedi dernier à l’entreprise mauricienne, basée à Riche-Terre. Rivo Ravatovao était accompagné du Dr Raymond, directeur général de l’élevage, du Dr Samuel Peter Fenozara, chef du service de santé, et du Dr Bettelheim Ramahefasoa, chef du service d’inspection.
Meaders Feeds Ltd a souligné, dans un communiqué de presse, qu’elle « est une opératrice majeure » dans le domaine de l’alimentation animale, et qu’elle « souhaite que l’interdiction qui frappe depuis un an l’importation des matières premières pour la fabrication d’aliments pour animaux à Madagascar soit levée ». Iqbal Mohungoo, Sales Manager de Meaders Feeds indique : « Toutes les matières premières pour la fabrication de nos aliments sont uniquement d’origine végétale. La production des aliments se fait dans des conditions des plus hermétiques et sans aucun contact humain. Pour améliorer le contrôle qualité, nous avons aussi investi dans un nouvel outil nous permettant d’analyser les matières premières et les aliments en moins de six secondes. »
La direction de l’entreprise mauricienne souligne que des mesures sont prises pour assurer une traçabilité totale sur toute la chaîne de production. De plus, Meaders Feeds a considérablement augmenté ses capacités de stockage afin de pouvoir exercer un meilleur contrôle sur les matières premières. « Nous avons pris plusieurs mesures après l’apparition de la fièvre aphteuse, en août 2016, afin de réduire les risques de contamination, rassurer les clients et leur offrir un produit sain. Nous espérons que les autorités malgaches répondront favorablement à notre appel concernant la levée de l’interdiction sur l’importation des matières premières », ajoute-t-il. Le communiqué de Meaders Feeds annonce que la délégation malgache a demandé des renseignements additionnels sur les opérations de l’entreprise et qu’elle fera connaître sa décision ultérieurement.
Meaders Feeds produit annuellement plus de 90 000 tonnes d’aliments pour animaux (poulets, bovins, porcs, lapins, poissons, oiseaux et chiens, entre autres). Sa production est en grande partie destinée au marché local, mais un certain volume est exporté vers Rodrigues, les Seychelles, les Comores, Mayotte, La Réunion, Madagascar et le Mozambique. Meaders Feeds indique qu’elle envisage de s’implanter à Madagascar « afin de donner aux éleveurs un support au niveau d’intrants et de services ». La coopération commerciale entre MFL et Madagascar « date de plus de 20 ans », rappelle-t-on.