Le thon fait partie des aliments à privilégier lorsqu’on souhaite adopter une alimentation anti-inflammatoire. Le thon rouge, plus particulièrement, est conseillé au moins une fois par semaine chez les personnes qui souffrent de rhumatismes ou d’arthrite. ?Pourquoi ? « Comme c’est un poisson gras, il contient beaucoup d’oméga 3, des acides gras polyinsaturés connus pour leurs vertus anti-inflammatoires. C’est également un excellent antioxydant », explique Florence Foucaut, diététicienne et nutritionniste. Pollution, alimentation, stress… De nombreuses formes de stress oxydatif attaquent notre corps via les radicaux libres. Ces derniers sont responsables de l’accélération du vieillissement du corps et de maladies liées à l’âge, comme les cancers, voire même des maladies neurodégénératives. Certains composants de notre alimentation peuvent aider à lutter contre ses ennemis du temps. C’est le cas du thon. Il faut en effet savoir que 100 grammes de thon couvrent 100% des apports nutritionnels conseillés par l’Anses en sélénium. « Cet oligo-élément a des propriétés antioxydantes puissantes », confirme la nutritionniste.
Vous êtes au régime, vous faites du sport et cherchez à augmenter votre masse musculaire ? Le thon est aussi l’aliment indispensable à votre alimentation. « Ce poisson gras contient 28 grammes de protéines par portion de 100g de thon. C’est bon pour la masse musculaire, cela augmente la masse maigre et favorise le maintien des muscles. L’idéal pour les sportifs », dit la diététicienne et nutritionniste.
Si vous avez envie d’entretenir votre cerveau, mangez aussi du thon ! En effet, ce poisson contient beaucoup de vitamine B12, qui favorise la synthèse des globules rouges à partir des cellules-souches, confirme Florence Foucaut. Cette vitamine, qui n’est pas fabriquée par le corps, participe à la régénération des nerfs du système nerveux central et sa bonne santé. Elle est aussi recommandée chez les patients anémiés.