Accompagné par son homme de loi Me Dick Ng Sui Wa, le directeur du Mauritius Examinations Syndicate Lucien Finette s’est rendu dans la matinée dans les locaux du Central Criminal Investigation Department aux Casernes centrales pour loger une plainte formelle contre le syndicaliste Narendranath Gopee. Président du Government Secondary School Teachers Union, il aurait circulé aux parlementaires et à d’autres membres du public un dossier très critique à l’encontre du candidat battu aux élections de 2010 au N° 20. Dans ce document, le syndicaliste invoque une « mauvaise administration et scandales de toutes sortes » de la part du directeur du MES.
Selon nos recoupements, le dossier qu’aurait préparé Narendranath Gopee, président du Government Secondary School Teachers Union (GSSTU), remonte aux dernières élections générales. Dans un premier temps, ce dossier anonyme et hautement critique avec moult détails à l’appui sur les pratiques gestionnaires de Lucien Finette a été circulé aux dernières élections générales. Ce dossier avec des allégations portant sur des situations multiples de conflit d’intérêts, protection de proches, passe-droit entre autres, a été transmis le lundi 10 octobre à plusieurs parlementaires de tout bord et de toute obédience.
La « covering letter » du document, portant cette fois la signature de Narendranath Gopee, explique aux destinataires que « during all meetings that the Union has had with him, despite these being very few, concern was expressed on the opacity with which his institution operated. Whenever information was sought in the interest of Educators he said everything was confidential. During the last meeting with the Director, the Union mentioned to him that the only matter of utter confidentiality was the question papers and which the Union was not asking for. The union only expressed its disapproval on the way certain people were recruited to work for the forthcoming School Certificate / Higher School Certificate examinations. His reply concerning the security aspect during these examinations did not convince the Union. The attached document is ample proof to justify same ».
À la fin de la lettre, le président du GSSTU réclamait la révocation de Lucien Finette de son poste de directeur du MES. À l’issue des consultations entre Lucien Finette et son homme de loi Me Dick Ng Sui Wa, la décision devait être prise pour loger une plainte formelle contre Narendranath Gopee. C’est peu avant 10 h 30 que le directeur du MES et son avocat se sont présentés aux abords des Casernes Centrales.
Lucien Finette a complété à 13 h sa déposition avec les limiers du CCID aux Line Barracks contre le syndicaliste. L’enquête est menée par le CI Seebaluck sous la supervision de l’ACP Vuddamalay et le SP Jangi.