Engagée cette semaine à Birmingham à l’un des plus gros et prestigieux tournois du circuit mondial de la BWF, Kate Foo Kune, 69e mondiale, n’a pas franchi le premier tour qualificatif du simple dames du Yonex All England Open Championships. La badiste a chuté 18-21, 9-21 face à l’Allemande Olga Konon, une adversaire classée n°3 et 36e mondiale ce jeudi. Le fossé est en effet conséquent entre les deux joueuses.
Son classement mondial n’offrait pas à Kate Foo Kune une place directement dans le tableau final de ce tournoi des Superseries où seules les 32 meilleures joueurs du monde étaient admises. Il lui a donc fallu passer par les qualifications et, là encore, le plateau était fort relevé avec notamment l’Allemande Konon qui s’est distinguée à plusieurs reprises l’an dernier. Elle accrocha le titre de l’Irish Open, fut finaliste de l’Open de Suisse avant d’aligner trois titres aux Internationaux d’Italie, aux Masters de Suède et à l’Open d’Autriche. Ella avait également enlevé deux titres en Bulgarie. Mais en dépit de cela, Konon avait meilleure qu’elle dans le tableau final du All England.
L’Égyptienne Hadia Hosny, 85e BWF, a été elle aussi éliminée au 1er tour par la Tchèque Kristina Gavnholy (41e), 21-14, 21-9. Tout comme Kate Foo Kune, elle est toujours engagée dans la course à la qualification de Rio 2016. Mais la Mauricienne sera visiblement très difficile à rattraper d’ici à la fin de la période qualificative (mai) et devrait donc pouvoir assurer confortablement son billet.
Avec plus de 3000 pts d’avance au classement mondial aux dépens de Hosny et de la Nigériane Grace Gabriel, elle est quasiment hors d’atteinte, ayant réalisé jusqu’ici de meilleurs résultats que ces deux adversaires directes, que ce soit sur le continent ou ailleurs. Au pire, elle pourrait récolter le même nombre de points que ces dernières dans leurs prochains tournois.