Le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Sudhir Sesungkur s’est présenté aux Casernes centrales ce lundi à 15h40, pour donner sa version des faits aux enquêteurs de la CCID, suite à la plainte déposée contre lui par le cameraman Rasesh Ramprosand.

Il nous revient que Sudhir Sesungkur devra revenir sur toute cette affaire et faire face à une trentaine de questions liées au fait qu’il aurait giflé le cameraman Rasesh Ramprosand lors d’un mariage à Sebastopol le 22 juillet dernier.

Le ministre Sesungkur est défendu par Me Hawoldar et Rasesh Ramprosand est quant à lui représenté par Me Yatin Varma.

Lors d’une parade d’identification le 31 juillet, Rasesh Ramprosand avait identifié Ganesh Niko comme celui qui aurait pris ses lunettes. Une deuxième parade d’identification le 6 août, le photographe a positivement identifié le garde du corps du ministre de la Bonne gouvernance, Sudhir Sesungkur, qui était également présent au mariage

Intérrogé par la suite, le constable Shewtahul s’était défendu en affirmant : « Mo ti pe fer mo travay, bizin protez minis »