Après avoir passé la nuit d’hier à ce matin en détention policière, les cinq membres de la Criminal Investigation Division (CID) de Rivière-Noire inquiétés dans l’enquête sur la mort d’un détenu en début de semaine ont recouvré la liberté conditionnelle devant le tribunal de Bambous dans la matinée. Le sergent Parsand et les constables Laboudeuse, Ragoo, Gaiqui et Nouma ont dû fournir une caution de Rs 9 000 chacun et signer une reconnaissance de dettes de Rs 50 000 après avoir été inculpés provisoirement de “torture by public official”. Avant d’être placés en cellule en début de soirée hier, les cinq officiers de la CID, qui sont désormais sous le coup d’une suspension, ont catégoriquement nié les allégations de brutalité policière formulées à leur encontre.