Le leader du Front Solidarité Mauricien (FSM) Cehl Meeah, qui s’est rendu au Central Criminal Investigation Department (CCID) à la mi-journée suite à une déposition samedi dernier du ministre Hervé Aimée l’accusant de «diffamation criminelle» dans l’affaire de transfert de Rs 25 millions,  a finalement été inculpé tard dans l’après-midi.
Il a été libéré sur parole et a pu regagner son domicile en compagnie de son homme de loi Me Raouf Gulbul.
Auparavant, le CCID lui a signifié les deux chefs d’accusation retenue contre lui après un long interrogatoire. Il sera poursuivi pour «criminal defamation » et «publishing false news».
Cehl Meeah devra se rendre demain matin (mardi) à la police pour satisfaire les formalités de son inculpation provisoire en cour de Port-Louis.