Permettre aux villes et au gouvernement de travailler main dans la main, tel est l’objectif de l’Alliance Lepep à travers ces élections municipales. Se disant certain d’une victoire à Curepipe, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, avance que « le MMM est conscient de sa défaite ». Il souhaite que le gouvernement et la mairie travaillent « main dans la main pour que la Ville Lumière redevienne comme avant ».
Pour les dirigeants de l’Alliance Lepep, il ne fait aucun doute que cette alliance sera aux commandes de la ville de Curepipe après le scrutin de dimanche. « For kouma Lepep ete dan Curepipe, si dimans zot tou al vote, li sir ki la viktwar li pou nou », déclare Xavier-Luc Duval. Pour inciter le plus de gens à venir voter, il soutient que « le PMSD se tient toujours garant de l’épanouissement économique et le progrès social ». Il a également tenu à démentir les « bruits de couloirs » qui circulent selon lesquels le MSM, le PMSD et le ML auraient du mal à s’entendre. « Le PMSD est extrêmement confortable avec l’Alliance Lepep et il existe une grande amitié entre sir Anerood, Pravind et moi-même. Le peuple ne devrait pas croire à toutes ces rumeurs ».
Commentant l’actualité, Xavier-Luc Duval s’est prononcé pour une loi sévère pour encadrer le financement des politiques, avant de réitérer l’engagement du gouvernement à réduire le chômage dans le pays d’ici cinq ans. Revenant sur la situation à Curepipe, le leader des bleus a déploré « le triste spectacle à Curepipe quand Éric Guimbeau tenait la ville à travers Mario Bienvenu ». Selon lui, les promesses tenues par ce dernier n’ont pas été réalisées, citant à cet effet la rénovation de l’Hôtel De Ville, du marché de Curepipe et du Forum. « Quand j’étais ministre des Finances, j’ai accordé Rs 40 millions pour financer les travaux de rénovation du Forum. À ce jour, rien n’a été fait ».
Les députés de la circonscription ont également pris la parole. Pour Stephan Toussaint, il serait « bête de voter pour le MMM parce qu’il ne représente plus rien et qu’ils ne sont pas sur le terrain ». Adrien Duval a pour sa part déploré « le manque de considération des conseillers du MMM pour la ville de Curepipe ».