L’alliance Lepep s’active sur le terrain à Quartier-Militaire/Moka (N° 8), où plusieurs réunions politiques se tenaient simultanément hier soir. À L’Avenir, l’ancienne ministre MSM Leela Devi Dookun-Luchoomun s’est attardée sur le Law and Order, affirmant qu’il est grand temps « pou met impé lordre dans sa pei-là ». La consigne de la direction de l’Alliance Lepep a été strictement respectée hier soir à Beau-Bois, où deux reporters de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) ont été expulsés d’une rencontre politique.
Intervenant lors d’une réunion politique à L’Avenir hier soir, Leela Devi Dookun-Luchoomun s’est montrée préoccupée par la situation de l’ordre et de la paix à Maurice. « Dan sa pei-là, ine ariv ler pou met impé lorde. Nou pa oulé kan nou zanfan en retar 10 minit kan sorti leson, nou leker baté. Nou oulé kapav marsé lor simé en sekirité, ki bann madam kapav marsé san ki dimounn rasse zot la senn ou zot sak. Nou oulé retablir lordre dan sa pei la. SAJ ti amene premié mirak economik, zordi li pe dir ou li kapav sanz leta sa pei-là ek amen sa mirak-là », a-t-elle déclaré à l’assistance chez un habitant de la région.
L’ancienne ministre du MSM s’est aussi attardée sur l’avenir des jeunes et plus particulièrement sur la création et la sécurité d’emploi. « Nou pe ale voté pa selman pou nou, nou pe ale voté pou bann zenn dan sa pei-là. Nou pe ale voté pou bann zanfan ki pe levé dan sa pei la. Nou oulé ki zot l’avenir asiré. Fodé amen developma pou zanfan gagn travay. Ou bizin vinn avek enn nouvo kreno. Entre 2000 ek 2005 SAJ ti gagn vision kree Cybercité. Zordi ena pré 40 000 zenn ki pe travay laba. PTr ti pe dir elefan blanc sa, zordi nou bann zenn pe travay laba. Less SAJ vini avek so vision pou nou kree enn nouvo kreno. Donn nou sa kou de me la ek fer SAJ vini pou redres pei. Kan nou anvi redres enn pei nou bizin ena volonté fer li », a-t-elle affirmé tout en tirant à boulets rouges sur les « universités marron » à Maurice, délivrant des certificats non reconnus.
La consigne de vote de Leela Devi Dookun-Luchoomun est claire : « Na pa less okenn fente, pas less fisir, voté blok pou le trwa candidats lalians lepep. »
La consigne des dirigeants de l’Alliance Lepep concernant l’expulsion des journalistes de la station de télévision nationale de ses rassemblements a été scrupuleusement respectée hier soir. À Beau-Bois, toujours dans la circonscription N° 8, une équipe de la MBC a été priée de plier bagages alors qu’elle s’était déjà installée dans la salle où se déroulait la réunion politique. Des agents, d’un ton sévère, ont fait comprendre à une journaliste et son cameraman qu’ils devaient immédiatement quitter les lieux.
« Nou finn gagn direktiv pou vinn la ek nou pou atann Pravind vini avan nou ale », a rétorqué la journaliste aux agents. Mais devant l’insistance de ces derniers, les deux reporters n’ont eu d’autre choix que de partir. Cet incident devait créer un brouhaha dans la salle. Un des organisateurs de la réunion est alors intervenu, s’adressant d’un ton plus calme aux employés de la MBC. « Nou pena nanier contre zot, zot zis bann travayer ek nou konpran ki zot pe fer zot travay. Me se MBC le problem, zot pou bizin alé », a-t-il déclaré tout en raccompagnant la journaliste et le cameraman vers la porte de sortie.