Intervenant hier soir au congrès de l’Alliance Lepep à l’Avenue Ollier, Belle-Rose, sur le site de la foire dominicale de la localité, Xavier-Luc Duval, leader du PMSD et candidat de l’Alliance Lepep aux élections générales du 10 décembre prochain dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes, a fait des promesses aux Mauriciens de foi islamique.
L’ouverture d’une ambassade en Arabie saoudite, l’autonomie de l’Islamic Cultural Centre et son indépendance de la politique politicienne, un contrôle efficace des prix de la viande pour le Qurbani, la commémoration du sacrifice d’Abraham ainsi qu’une baisse du prix du billet d’avion pour le pèlerinage du Hajj, un des cinq piliers de l’Islam. Ce sont là les promesses faites aux musulmans par Xavier-Luc Duval. « Non seulement il y a beaucoup de Mauriciens de foi islamique qui ont besoin d’aide lors de leur pèlerinage à La Mecque, mais l’Arabie Saoudite est une source potentielle de touristes pour notre pays », a-t-il expliqué pour justifier l’ouverture éventuelle d’une ambassade de Maurice dans ce pays.
Xavier-Luc Duval a aussi promis de soustraire l’Islamic Culturel Centre des guerres intestines en rendant à cette institution son autonomie et en lui donnant son indépendance de la politique politicienne. « Il est temps que cette institution soit gérée par des personnes qui soient en dehors de la politique, ce qui lui permettra d’avoir plus de stabilité ».
Instaurer un meilleur contrôle de prix de vente de la viande de boeuf pour le Qurbani (la commémoration du sacrifice d’Abraham) ainsi qu’une baisse du prix du billet d’avion pour le pèlerinage du Hajj sont les deux autres promesses faites par le leader du PMSD. « Faire le Hajj est une obligation que tout musulman doit accomplir et c’est notre devoir de l’aider ».
Comme pour expliquer ces promesses, Xavier-Luc Duval a affirmé que l’Alliance Lepep a la volonté d’instaurer une culture de partage, de justice sociale et de méritocratie. « Nous avons non seulement une équipe compétente qui peut le faire, mais nous avons également la volonté de le faire », a-t-il ajouté.
Le leader du PMSD a par ailleurs déploré l’attaque de Navin Ramgoolam contre Ameena Gurib-Fakim, candidate désignée de l’Alliance Lepep à la présidence de la République. « C’est un manque total de respect, inacceptable envers une dame dont la compétence est reconnue par la communauté internationale qui ne se mêle pas de politique partisane. Pourquoi jeter de la boue sur elle ? Quelle bassesse », s’est-il indigné. Il a affirmé qu’Ameena Gurib-Fakim fera honneur à la République de Maurice en tant que première femme qui occupera cette fonction suprême de l’État mauricien.
Très en verve, le leader de l’Alliance Lepep, sir Anerood Jugnauth, a vivement critiqué Navin Ramgoolam pour sa gestion du pays ces dernières années. « Se mwa ki kapav donn ou garanti ki mo pou sanz ou lavi », a-t-il insisté en rappelant ses réalisations en tant que Premier ministre. Il a promis des procès contre Navin Ramgoolam pour trafic d’influence et pour abus de biens publics. « Mo pe vinn Premie minis et bare, so zafer pou sal », a-t-il menacé. Il a également longuement évoqué « la trahison » de Paul Bérenger envers les militants et la population en général.
Le leader du Mouvement Libérateur, Ivan Collendavelloo, a lui ciblé Paul Bérenger et Rama Sithanen. « Paul Bérenger finn vann bann militan ek finn met zot dan dodi Navin Ramgoolam. Rama Sithanen finn apovri la popilasion », a-t-il tempêté en citant plusieurs exemples.
Roshi Bhadain, candidat de l’Alliance Lepep au N° 18 a, entre autres, menacé Navin Ramgoolam de poursuite pour diffamation. Il a également expliqué que l’enjeu des prochaines élections générales, c’est le projet de IIe République présenté par l’Alliance PTr/MMM. « Voter pour l’Alliance PTr/MMM c’est voter pour la IIe République qui est une menace pour notre pays », dit-il.
Showkutally Soodhun, le président du MSM, a également pris la parole.
Ce congrès était présidé par Varen Andy.