Les trois candidats de l’alliance Lepep, menés par Sir Anerood Jugnauth, ont convié leurs partisans hier soir à Plaine-des-Papayes, dans la circonscription N° 7. Sir Anerood Jugnauth, dans son discours, a demandé à la foule présente de « prendre ses responsabilités » et voter pour l’Alliance Lepep « pou gagn enn victoire écrasante afin qui nous kapav met l’ordre dans sa pei-là pou fer li revin enn pays kot fer bon viv ». Il a assuré à la foule présente « ki nous pou enkor enn fois amen mirak économik ».
Sir Anerood Jugnauth, accompagné de ses deux colistiers dans la circonscription N° 7, a déclaré à la foule présente qu’elle aura à faire le bon choix, soutenant que le gouvernement sortant « tout seki lin fer, le contraire seki zot ti dir zot ti pou fer ! » Il n’a pas manqué de s’en prendre aux deux leaders de l’alliance PTr/MMM en déplorant le projet de IIe République qu’ils comptent mettre en place dans le pays. « Deuxième république li pou enn malédiction pou nou pays, li lé dir ki pays pou coulé. Enn vinn Premier ministre, lot Président, li coumadir lor 1 bato ena dé capitaines ». Il a surenchéri en soutenant que Navin Ramgoolam « servi pouvoir ziss pou satisfaire so bann dimounn ». « Navin ti promet sanz ou lavi dan 100 zours, linn sanz li linn amen ou dan l’enfer, linn amen ou dan la mizer noire ! Nous, nou pou fer seki nounn dire contrairement à Navin Ramgoolam ki zamé respecté so promess ». SAJ soutient que « tout sa pourritire, tout gaspillaz, tout corruption, acoz Navin inn ariv sa ! »
Vishnu Lutchmeenaraidoo s’est quant à lui appesanti sur la mesure phare annoncée par l’Alliance Lepep qui est d’augmenter la pension de vieillesse à Rs 5 000. Il assure que « tou bann ki touss pensions ki en deor pension vieillesse, nou pou soulaz zot aussi ». Cette décision d’augmenter la pension de vieillesse, dit-il, « se parski nounn decide pou corriz réform anomali Sithanen ki ti ramass cass ek dimounn pov pou met ek dimounn riss. Zame ou vinn miniss finances kan ou pas travay avec ou léker ». En 1982-1983, dit-il, « ti ena 100 000 somer dan pays et gran dimounn ti pe pran pension vieillesse pou nourri zot zenfan somer. 5 ans apres, moris conne ene full employmen, enn réalization ki auken pays inn réssi fer ». Cette mesure, dit-il, ne veut pas dire l’augmentation de la TVA, « comme Navin Ramgoolam le soutient ». Et de soutenir que son alliance reverra aussi à la baisse du prix de l’essence. « Pou oblizé nettoyer, met l’ord, empes gaspillaz sinon personne pa pou kapav viv bien. » Il a terminé en assurant à la population que « quand SAJ donne so parole, li sacrée. Ou sir li pou tenir li ».
Ravi Rutnah, pour sa part, a insisté sur le Law and Order, déplorant tous ces crimes atroces commis ces dernières années. « Zordi dimounn pa kapav marsé lor simé. Respect népli ena »
Ivan Collendavelloo, qui a aussi pris la parole, n’a pas manqué de critiquer les agissements de Paul Bérenger. « Tout ca banané lalit là, tout sa couraz to ti ena, tout sa l’honner tone ramassé tonn zet li dan précipice ». Le PTr/MMM, dit-il, « amènera le pays vers la dictature » et l’Alliance Lepep sera là pour contrecarrer ses plans, ajoutant que dans la circonscription No 19, fief de Paul Bérenger, « lélectorat pou regler cont Bérenzer carré-carré ».