Le président du Mouvement socialiste militant (MSM), Showkutally Soodhun, principal orateur à une réunion du comité régional de ce parti à Triolet (N° 5) hier soir, a dit prier pour que Vishnu Lutchmeenaraidoo se joigne à l’Alliance Lepep. « C’est un technicien intelligent et il a fait ses preuves dans le passé », a-t-il dit, avant de faire les éloges de Sir Anerood Jugnauth qui, dit-il, a créé la Cybercité d’Ébène, où 30 000 jeunes travaillent actuellement.
« Tou devlopman se SAJ ki finn fer dan sa pei la », a-martelé Showkutally Soodhun. Pour l’orateur, le plus grand danger qui menace le pays en cas de victoire de l’Alliance PTr/MMM aux prochaines élections générales est l’amendement à la Constitution pour amener la IIe République. « Si cela arrive, nous n’allons pas pouvoir redresser la situation pendant beaucoup d’années », a-t-il lancé, avant de citer le cas de Madagascar où « ena tou zafer, lor, diaman, pwason, me dimounn pena manze ».
Critiquant l’ancien ministre des Finances Rama Sithanen pour ses décisions prises dans le passé, M. Soodhun affirme qu’à l’inverse, le MSM « get kouma pou soulaz lepep avan. » Sir Anerood Jugnauth, dit-il, veut sortir « pei la kot li ete zordi pou soulaz la mizer bann dimounn », avant de soutenir que l’une des premières décisions de l’Alliance Lepep en cas de prise de pouvoir sera l’annulation du permis à points, suivi de l’institution d’une Commission d’enquête sur le trafic de drogue.
Pour sa part, l’ancien magistrat Soodesh Callychurn, présenté comme candidat de l’Alliance Lepep dans cette circonscription, a dit constater que ce ne sont pas seulement les vieilles personnes qui souffrent dans le pays mais les jeunes qui sont sans emplois. « Venez faire entendre votre voix le 12 octobre à Vacoas », a-t-il lancé.
Pour Sanjay Dabydoyal, membre du PMSD, c’est une guerre psychologique qui se jouera dimanche prochain. « Le terrain est en train de glisser pour nos adversaires. Il nous faut leur montrer que nous sommes des gens intelligents. Pa bliye, dix banane Ramgoolam pe anbet ou », a-t-il déclaré. Prem Koonjoo, qui a présidé la réunion, a estimé que l’électorat est suprême dans une démocratie comme Maurice. « Aujourd’hui, la population sait lire et écrire, elle réfléchit, elle est dégoûtée du PTr et elle veut un vrai changement ». Une nouvelle recrue du MSM, Ranjana Jussun, qui dit être un ancien du PTr, a également pris la parole à cette réunion.