La première journée post-électorale pour les dirigeants de l’Alliance Lepep a été consacrée aux réunions de travail hier à La Caverne chez sir Anerood Jugnauth. « Nous avons examiné aujourd’hui sans entrer en profondeur multiples dossiers que nous considérons urgents et nous avons également établi un calendrier de travail en attendant que le cabinet soit constitué », a déclaré hier après-midi au Mauricien Ivan Collendavelloo, leader du Mouvement Libérateur.
Ivan Collendavelloo n’a pas voulu donner des détails sur ces « dossiers urgents ». À ce stade les nouveaux dirigeants du pays doivent attendre que les procédures constitutionnelles soient complétées. « D’abord il faut attendre la démission du Premier ministre et la nomination des best losers et ensuite attendre que le président de la République demande à sir Anerood Jugnauth de former le gouvernement », dit Ivan Collendavelloo, qui se dit conscient des attentes de la population. Selon ce dernier, la question d’un meeting de remerciement a aussi été abordée hier lors de cette rencontre entre les partenaires de l’Alliance Lepep.
Pour rappel, le leader du Mouvement Libérateur, qui a quitté le MMM en avril dernier, est sorti en première position dans la circonscription Stanley/Rose-Hill avec 15 296 votes, devançant de 3 000 voix Paul Bérenger, sorti troisième dans son fief. Toutefois il a toujours le coeur « mauve » et se battrait même pour la survie de son ancien parti. Il ne manque pas de le rappeler à chaque fois qu’une occasion se présente. D’ailleurs, pas plus tard qu’avant-hier, lors de la proclamation des résultats, il a dit : « Je ferai tout pour l’unification du MMM. »