L’Alliance Lepep a réuni ses partisans à Vacoas ce matin. Ils étaient nombreux à avoir fait le déplacement pour venir écouter à leur leader dans ce soleil de plomb. Prenant la parole en dernier, le leader de cette alliance Sir Aneerood Jugnauth qui au début de son discours a indiqué que sa force s’est doublée a annoncé douze mesures prioritaires si l’alliance Lepep est élue au gouvernement. Parmi les projets qu’il compte mettre en chantier au plus vite sont l’annulation du permis à point et de la nouvelle carte identité, une nouvelle restructuration de la MBC en vue de mieux répondre aux attentes du public, la révision de la pension de vieillesse à Rs 5000 et une commission d’enquête sur les affaires de drogue. Intervenant pendant plus d’une demi heure, SAJ s’est attardé sur le besoin de ‘netoye sa pei la pou met dehor bann zouiser’. C’est en ces termes qu’il a qualifié la gestion de Navin Ramgoolam qui a-t-il déploré est la cause de tous les problèmes sociaux que le pays rencontre. ‘Si aujourd’hui nous avons plus de crimes, plus de viol et une dégradation des moeurs, c’est parce-que c’est Navin Ramgoolam qui donne le mauvais exemple. Il est le symbole d’immoralité’, a soutenu le leader de l’Alliance Lepep. Il a par ailleurs lance un défi à Navin Ramgoolam de venir au plus vite avec les élections, car estime-t-il, le plus il tarde, le plus il sera dans le pétrin. Parlant de la 2eme République, SAJ une fois de plus été très critique envers ce projet soutenant que ce sera une malédiction pour le pays. ‘Ce sera le catastrophe et il n’y aura point de progrès dans le pays. Avec un cote un jouisseur et de l’autre un hypocrite, il y aura toujours des conflits et c’est la population qui va en souffrir’, dit-il.
Sir Aneerood Jugnauth estime qu’avec l’Alliance lepep, il y aura un nouveau miracle économique pour donner les jeunes leurs opportunités et les personnes âgées, les moyens de bien assurer leur retraite. C’est justement, a-t-il souligné, pour accomplir ce travail que Paul Berenger était venu me voir quand j’étais toujours à Réduit. Il voulait un coup de mains pour mettre un terme aux frasques de Navin Ramgoolam. ‘Aujourd’hui, il a tout abandonné et s’est vendu juste pour le plaisir d’être le premier ministre du pays, mais moi je suis resté là ou je suis pour continuer le travail, a déclaré SAJ fustigeant une fois de plus l’attitude de Paul Berenger envers de tous ceux qui l’ont fait confiance. SAJ s’est par ailleurs interrogé sur l’accord avec Air Mauritius indiquant qu’il ne sera pas étonné si Navin Ramgoolam a déjà négocié un jet prive si au cas il devient Président de la Republique. ‘se sa mentalite Berenger ek Ramgoolam, zot pou get zot lintere avan ek ou pou pas en dernye. Berenger premye Minis poupet si pa pou vini, li pou rest enn maryonet’, a avancé SAJ. Prenant la parole juste avant le leader de l’Alliance Lepep, Xavier Luc Duval s’est quant a lui attarde sur le travail qui sera accompli afin de veiller à ce que toute la population a ce dont elle a besoin. ‘On sera un gouvernement de compassion qui veillera aux besoins de tout un chacun’, dit-il.
Les douze mesures de SAJ:
1. Revoir le système actuel de permis à point pour éliminer les pièges
2. Détruire la ‘data bank’ de la nouvelle carte identité nationale.
3. Réorganiser la MBC pour qu’elle joue son rôle de radio- télévision publique
4. Introduction de la télévision privée
5. Baisse des prix du diesel et de l’essence
6. Revoir le Declaration of AssetsAct pour inclure l’acquisition de propriétés sur des ‘prêtes noms’
7. Redonner à l’ICAC et la police leur indépendance
8. Autoriser les policiers à se syndiquer
9. Jeunes : wifi gratuit à travers le pays
10. Introduction d’un salaire minimal
11. Augmentation de la pension de vieillesse à Rs 5 000
12. Enquête sur les scandales et procès contre les coupables