Les délibérations en simultané cet après-midi des instances dirigeantes du Parti travailliste et du MMM, à Port-Louis et à Rose-Hill respectivement, marquent un tournant dans les négociations en vue de conclure un accord électoral. Tout semble indiquer que dans presque deux mois le pays sera appelé aux urnes pour des élections générales anticipées avec la présentation du Budget Speech 2015 intervenant probablement au début de 2015. Que ce soit au sein du Labour ou du MMM, la confiance est de mise quant à la ratification des termes de l’accord politique MMM/PTr avec Navin Ramgoolam en tant que président de la République et Paul Bérenger Premier ministre dans le cadre d’un partage des pouvoirs.
Dans les rangs de l’opposition, le MSM, qui fait figure de locomotive politique, poursuit sa campagne sur le terrain avec un déplacement ce soir à Roche-Bois. Des consultations sont en cours en vue d’animer une réunion nocturne à Palma le mercredi 17 où le leader du PMSD et député de la circonscription Xavier-Luc Duval serait invité à prendre la parole.
Les membres du bureau politique et du comité exécutif du PTr attendent avec impatience la teneur du discours du Premier ministre et leader du parti au sujet des résultats des négociations avec le MMM en vue d’une alliance électorale. Navin Ramgoolam devrait révéler les raisons justifiant la décision de contracter un accord avec le MMM de même que les principales orientations et conditions agréées.
« Les discussions de cet après-midi au sein des instances du parti seront axées sur cet accord électoral. Ce que je peux dire c’est que nos partisans sont gonflés à bloc et que le mot d’ordre est de resserrer les rangs derrière le leader du parti. Les indications sont que les interactions avec le leader du parti seront des plus saines et positives », déclare Patrick Assirvaden, président du PTr.
Les yeux des observateurs politiques seront néanmoins tournés vers des membres du PTr et non des moindres, qui « sont mal à l’aise avec les derniers développements sur le plan politique et qui pourraient ne pas se retrouver dans la nouvelle configuration ». Cette situation n’est un secret pour personne depuis le 14 avril dernier, date de la confirmation des tractations PTr/MMM en vue de l’alliance sujette à ratification.