Avec l’annulation officielle de la mission du Premier ministre, Navin Ramgoolam, pour le sommet des Petits États Insulaires en Développement (SIDS) à Samoa, et la convocation d’une nouvelle réunion du bureau politique du MMM, jeudi, l’attention est tournée vers les tractations en vue d’une alliance électorale PTr/MMM. Sur la base des informations au sujet du mood prévalant lors des délibérations de cette instance dirigeante du MMM, une fin de semaine à rebondissements est annoncée. Néanmoins, une aile politique poussant vers cet accord politique, susceptible de déboucher sur la tenue d’élections générales anticipées avant la présentant du Budget Speech 2015 de novembre prochain, tient un discours rassurant face aux signes d’énervement et d’irritation qui se font voir en l’absence de moves décisifs de la part de Navin Ramgoolam dans la conjoncture.
Dans les rangs du MMM, l’on est en waiting mode d’un document officiel émanant du Premier ministre et leader du Parti travailliste avec des éclaircissements sur deux points présentés comme « non fondamentaux » et avec un compendium de tous les points discutés et agréés précédemment lors des rencontres des deux leaders politique. A ce stade, aucun rendez-vous n’a encore été fixé entre le Premier ministre et le leader de l’opposition qui devaient initialement se rencontrer cette semaine.
Dans les rangs du MMM, l’on s’attend à des développements sur ces points d’ici la fin de semaine, nécessitant du même coup la convocation d’une nouvelle réunion du bureau politique jeudi pour passer en revue la situation. Les membres du comité central ont été convoqués le même jour vu que samedi prochain sera célébrée la fête Ganesh Chaturthi.
Le projet d’alliance entre le PTr et le MMM a été abordé hier lors de la réunion du BP du MMM dans l’après-midi. Paul Bérenger a fait un tour d’horizon de la question de façon détaillée et sur un ton très calme, selon des sources concordantes. Devant les membres de cette instance, il a repris sa déclaration faite samedi à l’effet que « les discussions sont arrivées très loin entre le MMM et le PTr mais que malgré cela l’alliance n’est pas encore chose faite. »
Tournée pour convaincre
Le leader du MMM a fait état d’un document préparé depuis quelque temps déjà et qui se trouve encore entre les mains du leader du PTr. Ce dernier aurait promis de lui communiquer le document alors qu’il était aux Comores mais n’a pas pu le faire, laissant entendre qu’il le ferait dans le courant de la semaine. La teneur de ce document devrait constituer le signal du début des processus en vue de faire adopter le projet d’alliance électorale dans les instances du parti, dont l’assemblée des délégués annoncée pour le 14 septembre prochain, soit à quelques jours d’une éventuelle dissolution de l’Assemblée nationale, selon le Best case scenario.
Le leader du MMM a commenté sa tournée dans les régionales des différentes circonscriptions pour convaincre les militants de la pertinence d’une alliance avec le PTr et les raisons pour lesquelles aucune alliance n’est prévue avec le MSM. Ses explications ont été accueillies favorablement par les militants d’autant que le MMM a promis à la population qu’un des points fondamentaux d’un accord avec le PTr est la nécessité de nettoyer le pays.
Or, les événements de ces derniers jours n’ont pas manqué de semer un certain doute sur le travail de nettoyage qui reste à faire. Paul Bérenger est revenu sur certains dossiers dont celui du transport public, dossier sous la responsabilité du ministre Shakeel Mohamed, l’achat des générateurs par le CEB et le projet de métro léger, entre autres. Il a réitéré les réserves du MMM sur ces dossiers.
Dégel souhaité
La récente déclaration d’Ashok Jugnauth qualifiant de normale la politique de copinage pratiquée au niveau du gouvernement a suscité des exaspérations des membres du bureau politique. Le leader du MMM a souhaité voir un dégel s’opérer d’ici jeudi afin que le bureau politique puisse avoir une vision claire de la situation avant de prendre la décision d’aller de l’avant ou pas avec l’alliance.
Depuis le début de la semaine des usual channels de communication ont été activés dans une tentative d’accorder les violons des deux côtés et d’atténuer des signes d’agacement et d’irritation, qui sont à peine dissimulables. Ils se disent confiants de pouvoir mener à bien cette ultime étape de la « mission politique délicate et de haute voltige » enclenchée depuis mars de cette année. Toutefois, le point de presse de Navin Ramgoolam, mentionné en marge du BP du MMM d’hier, n’est pas à l’ordre du jour du Prime Minister’s Office.
D’autre part, l’affaire Harmon Chellen, ancien directeur de l’Ecole Hôtelière Sir Gaëtan Duval, qui a trouvé la mort aux Seychelles dans des circonstances dramatiques et suspectes, est considérée par le bureau politique mauve comme une affaire troublante. La thèse avancée et ciblant un éventuel cas de brutalité policière est partagée par des membres du BP du MMM.
Les résultats de la mission de Veda Balamoody au Seychelles et la possibilité que cette question ait été soulevée par le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell et son homologue seychellois ont fait l’objet de discussions. La question hier était de savoir si le Premier ministre a fait état de cette affaire avec le président des Seychelles, James Michel, lors du IVe sommet de la Commission de l’océan Indien à Moroni, samedi dernier.
Autant de facteurs qui sont venus ces derniers jours se greffer sur l’équation de l’alliance électorale PTr/MMM avec les deux prochains jours s’avérant décisifs…